19 mai 2017 – Emmanuel Bourgaud : « C’était un rêve de jouer en Ligue 1 »

décennie

En ce samedi, le 11 Amiénois a décidé de vous faire revivre la montée de l’Amiens SC en Ligue 1. Replongez avec nous dans ce 19 Mai 2017, le jour où le destin de l’Amiens SC a basculé. Après avoir revécu ce match dingue à Reims, nous vous proposons de retrouver les réactions de vos héros, les Braqueurs de Christophe Pélissier. Flash-back.

La suite après cette publicité

Emmanuel Bourgaud : « La cerise sur le gâteau »

« C’est incroyable ce qu’il se passe. J’anticipe la déviation, je l’emmène devant le but, je frappe croisé. C’est une délivrance, on est en Ligue 1 et on marque l’histoire du club. Des personnes dans l’équipe prient beaucoup, ça nous a aidés ce soir. Je ne sais plus quoi dire. Dans les dernières secondes, le ballon arrive, je croise et, au final, quand je me relève, le match est terminé. Le match à Brest a tout relancé, on ne fait pas un super match là-bas mais on l’emporte. Ensuite, on a enchaîné les victoires, on s’est rendu compte qu’on pouvait accrocher cette place. Ça se termine avec la cerise sur le gâteau, c’était un rêve de jouer en Ligue 1, pour nous ça va être une découverte. »

La suite après cette publicité

Christophe Pélissier : « C’est un moment véritablement extraordinaire »

« C’est une équipe de braqueurs ! Ils réussissent des hold-up partout mais je pense que c’est amplement mérité au regard de notre saison. On a gagné à Lens, à Brest, ce soir à Reims. On gagne je ne sais pas combien de matches après la 85e minute, c’est fort.  Quand on regarde le match, nous avons quand même les occasions, la victoire est donc logique et méritée. C’est la victoire d’une très belle équipe de football. C’est l’ensemble du club qui va bien et qui a permis cette performance. Avant de parler de football, il faut donc inculquer des valeurs au groupe. Cela passe par le respect, la passion, de l’ambition de la fierté et le goût du travail. Cela débouche après sur une joie indescriptible comme ce soir.  C’est un moment véritablement extraordinaire. J’enchaîne trois montées consécutives parce que j’ai bien obtenu sur le terrain la montée avec Luzenac. »

La suite après cette publicité

Régis Gurtner : « Un tel scénario n’était pas envisageable »

« Franchement, je crois que même dans nos rêves les plus fous un tel scénario n’était pas envisageable. C’est incroyable, on y a cru jusqu’à la dernière seconde, des émotions comme ça je ne pensais pas en vivre sur un terrain de foot ! Je suis monté sur la fin, pour essayer de faire tout ce qu’il fallait, le ballon retombe dans les pieds de Manu… L’égalisation a été difficile à vivre, on n’a pas fait ce soir un grand match de foot mais on a fait du Amiens, on n’a rien lâché. C’est incroyable, on va savourer, boire une bonne coupe de champagne avec nos potes ! »

La suite après cette publicité

Thomas Monconduit : « Fantastique d’être capitaine d’un groupe aussi formidable »

« C’est magnifique, c’est une joie inexplicable. C’est juste fantastique d’être joueur et capitaine d’un groupe aussi formidable. Mon rôle de capitaine m’a changé, il m’a forcé à m’extérioriser. J’ai vraiment grandi en deux ans avec cette équipe. Je n’avais rien à leur dire tout au long de la saison. Ce fut tout simplement fantastique. Il y a un truc qui a pris depuis la fin de la saison en National. Je pense que nous n’aurons aucun mal à remplir le stade à tous les matches. La Ligue 1 change beaucoup de choses, c’est complètement différent de la Ligue 2. Je suis persuadé que l’on sera soutenu à tous les matches. On mettra les mêmes ingrédients en conservant l’état d’esprit affiché depuis le National. C’est la clé de la réussite. »

Guessouma Fofana : « Le travail de tout un club »

« C’est une très grande joie et fierté. Cette saison a été très longue, avec des vacances écourtées, il a donc fallu s’accrocher et les derniers matches ont été très durs mais nous avons su nous accrocher et trouver les ressources mentales nécessaires. Même si ce n’était pas l’objectif, nous avons vu au fil de la saison que nous avions le potentiel pour rivaliser avec les gros calibres. Au bout d’un moment, quand tu es sur le podium à trois journées de la fin du championnat, tu commences à te dire que tu joues effectivement quelque chose. Avant cela, il fallait garder une véritable humilité et ne pas fanfaronner parce que nous étions bien positionnés. Cela nous a mené au bout sans avoir besoin d’afficher des ambitions dans la presse. Nous avons répondu sur le terrain, nous avons su nous montrer réguliers pour en arriver là. C’est le travail de tout un club, de toute une ville, c’est vraiment magnifique. »

Oualid El Hajjam : « Le scénario rend cette montée exceptionnelle »

« C’est exceptionnel, c’est à image de cette saison où on a gagné des matches serrés et très engagés. C’est vraiment magnifique. Le scénario rend cette montée exceptionnelle. Nous n’avons jamais rien lâché, c’est un vrai travail d’équipe. Personnellement, j’avais faim. Je jouais ma carrière et ma vie ! J’avais les crocs, je ne voulais rien laisser passer. J’étais très frustré en deuxième période, quitte à avoir des larmes sur le terrain, confesse-t-il. J’avais mal au cœur de me dire que l’on n’allait pas monter pour un but. On a réussi à marquer en toute fin de match, je mets une passe décisive très étonnante à Manu (Bourgaud). Seul le but compte. On profite du moment présent, c’est magnifique d’imaginer la saison prochaine mais on y pensera réellement un peu plus tard. »

Jordan Lefort : « Il n’y a pas de star dans cette équipe »

« C’est de la folie. C’est historique pour le club, la ville, le département et même la région ! Si personne n’a eu de trophée UNFP, on a eu la montée en Ligue 1, c’est bien plus extraordinaire et important. Notre montée en Ligue 1 prouve que l’on a des qualités et l’essentiel est là. J’ai toujours dit que nous étions des amateurs dans un monde de professionnels. Je suis persuadé que c’est ce qui a fait notre force. Nous savons tous d’où l’on vient, il n’y a pas de star dans cette équipe. On a eu une part de chance, il faut l’avoir dans le football, il faut s’en féliciter. A la 85e minute du match, ma copine m’envoie un message en me disant que ça n’allait pas le faire. Je lui ai répondu qu’on allait marquer dans les dernières secondes. C’est vraiment une grande satisfaction. »

A lire aussi : 

19 mai 2017 – Reims – Amiens SC : les notes du match

19 mai 2017 : L’Amiens SC est entré dans l’histoire !

Laisser un commentaire