A quoi pourrait bien ressembler le nouveau projet sportif de l’Amiens SC ?

Bernard Joannin Amiens SC

Alors que la saison de Ligue 2 va bientôt toucher à sa fin, on peut d’ores et déjà affirmer que l’Amiens SC n’est pas parvenu à prendre sa revanche. Trop loin pour jouer une place dans les cinq premiers, les Picards devraient néanmoins se maintenir sans trop de difficulté. De quoi permettre aux dirigeants de rapidement se projeter sur le prochain exercice. Le tout avec la promesse d’un nouveau projet sportif sur trois ans, comme annoncé par Bernard Joannin le mois dernier.

L’objectif de l’Amiens SC

Après une année de transition où l’Amiens SC a dû gérer une descente administrative et la perte de la très grande majorité de son effectif, on peut espérer que les dirigeants amiénois reprendront les choses en main. L’Amiens SC, de par son passé récent d’équipe ayant évolué en Ligue 1, doit s’affirmer comme un gros de ce championnat de Ligue 2 BKT. Quasi certain de repartir au deuxième échelon français la saison prochaine, le club picard va bénéficier de plus de temps pour se préparer. Excédentaire lors du dernier exercice grâce à la vente de ses joueurs majeurs comme Serhou Guirassy ou Saman Ghoddos, l’Amiens SC se porte très bien financièrement à l’inverse de bon nombre de clubs. En tant que bon gestionnaire, Bernard Joannin peut se permettre de réinvestir l’argent glané lors de précédents transferts sans pour autant mettre l’institution en danger.


Bernard Joannin (Amiens SC) : « M’entourer d’actionnaires puissants »

Selon moi, l’Amiens SC doit viser une place dans les cinq premiers et se donner les moyens d’y arriver. Monté de national en Ligue 1 en deux ans puis ayant vécu trois saisons dans l’élite avant de redescendre, le club de Bernard Joannin doit se donner les moyens de revivre la joie d’une montée. Des clubs comme Nancy, Sochaux ou encore Auxerre en sont la preuve concrète. Plus le temps passe et plus il est compliqué pour un club d’insuffler à nouveau une dynamique positive. Amiens ne peut se permettre de végéter en Ligue 2 sous peine de revivre des saisons compliquées dans les années venir. Bernard Joannin et son entourage vont devoir afficher leurs ambitions pour faire du stade de la Licorne un terrain de nouveau attractif. Et cela passera sans doute par le nomination d’un nouvel entraîneur.


Le choix de l’entraîneur

Avec Luka Elsner puis Oswald Tanchot, Bernard Joannin a fait confiance à deux entraîneurs sans réelle expérience du très haut niveau et sans résultats probants. Rapidement écarté en début de saison, Luka Elsner a dû laisser la place à son adjoint Oswald Tanchot. Si l’entraîneur actuellement en exercice a eu le mérite de réinstaller l’Amiens SC dans la première moitié du classement, il n’a pas su bien négocier les moments importants de la saison notamment après la trêve où son équipe aurait pu jouer les premiers rôles. Faisant avec un effectif en perpétuel mouvement, Oswald Tanchot n’a pas su installer un véritable style de jeu à son équipe. Résultat, l’Amiens SC propose un jeu souvent fade et insipide à ses supporters et manque clairement de régularité. L’arrivée d’un nouveau coach ayant évolué au plus haut niveau est pour moi essentiel.


Oswald Tanchot (Amiens SC) : « L’élément le plus important est le résultat »

Sur le modèle d’un Christophe Pélissier, l’Amiens SC doit être dirigé par un meneur d’hommes qui sait où il va et qui installe une véritable identité de jeu à son équipe. Ayant une grosse connaissance du championnat, Bernard Blaquart fait pour moi figure d’homme providentiel. Ayant fait monter Nîmes puis maintenu le club gardois en Ligue 1, ce dernier a déjà réalisé le challenge de la montée en Ligue 1 avec un club du même acabit que l’Amiens SC. Des entraîneurs comme Jean-Marc Furlan, Vincent Hognon, ou même Christian Gourcuff, à qui on proposerait un projet cohérent sur plusieurs années, pourraient également parfaitement incarner ce renouveau. Comme ce fut le cas avec Christophe Pélisser avec le succès que l’on connaît, il est important de repartir sur un cycle de plusieurs années et d’apporter de la stabilité à l’équipe.

Néanmoins, le nouvel entraîneur devra avoir la possibilité de bâtir son équipe et d’apporter sa patte à celle-ci sous peine de vivre les mêmes déconvenues que ces deux dernières saisons. Et au regard du mode de fonctionnement de l’ASC, rien n’est acquis dans ce domaine.

La politique de recrutement

De nombreux mouvements sont venus perturber les performances de l’équipe cette saison. Après un recrutement très tardif, l’Amiens SC a connu une seconde vague de départs lors du mercato hivernal alors que ses recrues n’étaient pas prêtes physiquement. Oswald Tanchot a donc été contraint de modifier son équipe à de très nombreuses occasions. Néanmoins, le club picard possède une solide colonne vertébrale avec des joueurs talentueux et aguerris qu’il faudra tenter de conserver la saison prochaine. Je pense notamment à Régis Gurtner et Alexis Blin qui incarnent très bien l’esprit amiénois et qui seront une nouvelle fois les référents du vestiaire. Du côté de la défense, Mickaël Alphonse, Nicholas Opoku et Molla Wagué ont tous les trois prouvés qu’ils avaient le niveau pour la Ligue 2. Ces trois joueurs possèdent un état d’esprit irréprochable et sont les grands partisans de la solidité défensive de l’Amiens SC. Arrivés en cours de saison, Arnaud Lusamba et Adama Diakhaby pourraient également rempiler la saison prochaine afin d’aider leurs coéquipiers dans l’optique de la montée. Venus pour se montrer, ces derniers ont la pleine confiance de leurs dirigeants et supporters.

Amiens SC : Quel avenir pour l’effectif actuel ? (1/2)

Évoluer une année de plus du côté de l’Amiens SC pourrait leur permettre de continuer de vivre dans un environnement sain où ils seraient certains de jouer avant d’exploser ailleurs par la suite. Du côté des jeunes pousses, Iron Gomis a largement l’étoffe d’un titulaire tandis que Nathan Monzango, Youssouf Assogba, Mathis Lachuer ou encore Florian Bianchini viendront renforcer l’effectif en nombre. La colonne vertébrale est donc déjà bien formée. À ceux-là viendraient s’ajouter des joueurs qui connaissent bien le championnat de France et notamment la Ligue 2. L’arrivée d’un buteur de grande qualité et d’un latéral gauche accompli sont des nécessités absolues. En recrutant intelligemment et en conservant ses meilleurs éléments, l’Amiens SC a largement les moyens de bâtir une équipe vaillante et prête pour le combat. Néanmoins, la nécessité reste de construire une équipe et de la rendre compétitive avant le début de la saison. C’est ce qui a fait défaut aux Picards cette saison qui ont laissé filer trop de points en début de championnat.

Valentin ROSE

Votre avis compte !

Vous aussi, mettez-vous à la place de Bernard Joannin et donnez-nous votre stratégie pour la saison prochaine. Objectif, choix du coach et politique de recrutement, détaillez en commentaires votre feuille de route idéale pour permettre à l’Amiens SC de rejouer les premiers rôles la saison prochaine.

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
PERRIN
PERRIN
12 jours il y a

Bonjour à tous, tout d’abord, L’amiens SC mérite un autre statut, les suivants depuis 2017 et habitant sur Amiens et étant également devenus supporter depuis 2018.

J’aimerais avoir un coach comme Pascal Dupraz, après au milieu de terrain cela fonctionne plutôt bien, en défense central il nous manque un titulaire indiscutable, personnellement sur le côté gauche j’aimerais beaucoup voir revenir Pieters ^^.

Juju
Juju
12 jours il y a

En attaque Andrew Jung, Wilson Isidor qui sont performants en national ou un bon buteur de ligue 2 qui ne montera pas cette année comme Pape Ibnou Bâ de niort ou Mickaël Christophe Biron de Nancy et conserver Adama DiakhabyPour le milieu conserver Lomotey, Blin, Gomis et Lusamba serait déjà très bien.
Avec Lachuer, Papeau et Ciss en rotation et relancer Eddy Gnahoré.Pour la défense, signer définitivement Opoku, Wagué et Coly conserver Alphonse.
Et les jeunes du centre Gendrey, Monzango et Assogba en doublures.
Dans les buts Régis.
Une équipe pour monter et inscrire au palmarès du club champions ligue 2 BKT 2021-2022.

Ghis
Ghis
12 jours il y a

J’espère me tromper mais je vois plutôt l’ASC végéter en L2.

Le président nous promet un projet sur 3 ans et explique qu’il est vendeur peu de temps après. J’imagine que son entreprise est au plus mal avec la crise sanitaire et il vendra la club pour se concentrer sur ses magasins.

J’en tiens pour preuve que l’ASC laisse filer tous les joueurs qui peuvent se vendre et qu’il ne recrute que quasiment via des prêts. Les caisses sont bien renflouées, on maquille la mariée et advienne ce qui pourra.

J’estime ce qui a été fait par les dirigeants actuels mais le club n’a pas su se renouveler pour rester en ligue 1. Nous avions un groupe et nous avons fini avec beaucoup de mercenaires, il va donc falloir repartir de zéro. Attendons les nouveaux investisseurs, après on verra.

Romain Poyet Amiens SC

Amiens SC : Le jour de vérité avant Rodez

Amiens SC Tanchot

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « L’élément important est l’adaptation »