Les Guingampais

Ce n’est qu’un au revoir. Les Guingampais ont déjà rendu les armes, relégués depuis le match face au voisin Rennais. Une saison qui ressemble à un long calvaire. Pourtant, le mercato hivernal avait été agité et l’ambition était de tout donner pour se maintenir. En vain. Présentation de l’adversaire des Amiénois.

Publicité

Le mercato guingampais n’aura pas suffi

Cinq recrues pour un départ en prêt. Voilà ce qui s’appelle se renforcer au mercato. Avec l’arrivée de joueurs expérimentés, l’EAG pensait s’en sortir. Surtout, le retour d’A. Mendy laissait penser que les problèmes offensifs allaient être résolus. Que nenni.

Publicité

Départs : N. Julan (Valenciennes).

Arrivées : A. Mendy (Bordeaux) ; M. Merghem (Chateauroux) ; J. Larsson (Brondby) ; P. Djilobodji (Sunderland) ; D. Ndong (Sunderland).

Publicité

La forme de l’adversaire

Bizarrement, malgré la relégation actée, les Guingampais restent sur 3 matches nuls. Insuffisant pour l’équipe qui n’a gagné que 5 fois cette saison. Cette série de matches a donc commencé par une défaite face à Marseille (1-3) suivie d’une seconde défaite à Nice (0-3). Par la suite, dans des matches couperets, ils ont d’abord fait un match nul face à Caen (un 0-0 qui arrangeait bien l’Amiens SC). Puis, vint le match qui scella le sort des Guingampais, à Rennes (1-1). Enfin, le week-end dernier, ils ont partagé les points avec les Nîmois (2-2).

Publicité

  • Guingamp 1 – 3 Marseille (Y. N’Gbakoto)
  • Nice 3 – 0 Guingamp
  • Guingamp 0 – 0 Caen
  • Rennes 1 – 1 Guingamp (A. Mendy)
  • Guingamp 2 – 2 Nîmes (M. Thuram et A. Mendy)

L’attaque comme seul point fort

En effet, le duo A. Mendy et M. Thuram sera probablement la seule chose à craindre de ce match, que Jocelyn Gourvennec pourrait utiliser pour donner du temps de jeu à des joueurs moins souvent alignés.

Côté points faibles, une grande fébrilité défensive et un milieu de terrain peine à donner satisfaction. De plus, le poste de gardien n’est toujours pas fixé, Marc-Aurèle Caillard alternant avec K. Johnsson. Il faudra donc mettre l’intensité nécessaire pour prendre à défaut cette équipe.

La pépite : Marcus Thuram

Cette saison, il s’est vraiment fait un prénom. Auteur de 13 buts TCC, il aura été la seule satisfaction de la saison guingampaise. Agile devant le but, il est l’archétype de l’attaquant qui aime prendre la profondeur. Rapide, il n’en demeure pas moins très technique et réussi souvent des passes clés à ses coéquipiers. Cet été, avec la relégation, il sera temps pour lui de trouver un nouveau challenge avec un club du Top 10, ou à l’étranger.

Le match aller

Résumé vidéo : ICI

Kévin KONRAD

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

2 Commentaires

Laisser un commentaire