Défendue par l’Amiens SC et votée par l’Assemblée générale de la Ligue de football professionnelle en ce qui concerne la Ligue 2, l’idée de championnats à 22 clubs a pourtant été rejetée par le Comex de la Fédération française de football (FFF). Soutien de longue date du club picard, Alain Roche estime pourtant que cette solution est tout à fait envisageable dans un entretien accordé au quotidien L’Équipe.

Publicité


Un calendrier plus flexible 

Dans l’attente de l’ordonnance du conseil d’Etat, attendue pour le début de semaine prochaine, Alain Roche attend « de savoir quels sont les arguments de la Ligue » sur le fait de ne pas pouvoir jouer la Ligue 1 à 22 clubs la saison prochaine. En effet, le juge des référés a demandé des précisions sur ce sujet à l’instance en charge de l’organisation des compétitions professionnelles en France. « Si on passe à 22 en L1, tout le monde va demander à ce qu’il n’y ait plus de descente, prévient le consultant de Canal+ et Europe 1. C’est une décision qui n’est pas simple à prendre. »

Publicité


Pour autant, cette décision tombe sous le sens selon l’ancien défenseur du Paris Saint-Germain et des Girondins de Bordeaux. « Je le pense depuis le début. C’est une saison inédite, la suivante sera différente. Je pense que c’est plus facile d’organiser ça en France qu’ailleurs, assure Alain Roche. Les joueurs n’ont pas joué depuis quatre mois, il n’y a plus de Coupe de la Ligue. Chaque club aurait quatre matches de plus à jouer. Je pense que ça serait plus gênant pour ceux qui joueraient une Coupe d’Europe, mais il serait possible de dire qu’ils entrent plus tard en Coupe de France, comme c’était le cas en Coupe de la Ligue. Et on a une trêve à Noël qu’on pourrait réduire. Je trouve que le calendrier s’y prête. » 

Publicité


Reste à savoir quels seront les contre-arguments avancés par la Ligue et surtout quel sera le point de vue du juge des référés du Conseil d’Etat. Pour rappel, ce dernier ne pourra pas demander le passage à 22 clubs en Ligue 1. Il ne peut simplement suspendre les décisions prises par le conseil d’administration de la LFP, c’est-à-dire la relégation en Ligue 2 de l’ASC. Dès lors, charge à l’instance de trouver de nouvelles modalités de classements et une solution à propos des montées et des descentes. 

Publicité


Source : L’Equipe

A lire aussi : 

Christophe Dugarry : « Pas de problèmes de calendrier pour glisser des matches supplémentaires »

Ligue 1 : L’UEFA donne son accord pour des playoffs !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments