Alexis Blin (Amiens SC) : « Dunkerque, un match un peu couperet »

Alexis Blin Amiens SC
Panoramic

Lucide sur les difficultés actuelles de l’Amiens SC, Alexis Blin sait que les matches à venir contre Dunkerque et Rodez s’annoncent déjà décisifs pour que la saison picarde ne bascule pas définitivement du mauvais côté. Entretien.

Alexis, vous êtes à l’aube d’une semaine importante pour vous relancer. Il faut impérativement prendre des points contre des concurrents directs.

On en est conscient, on était allé à Troyes pour faire quelque chose. On est forcément déçu, même si tout n’était pas à jeter, au niveau de l’état d’esprit, au niveau de l’envie de se surpasser. Je n’ai pas senti une équipe abattue. A 2-0 à la mi-temps, il y avait beaucoup de frustration dans le vestiaire. Et comme j’ai pu le connaitre il y a des années, parfois il y a des équipes qui lâchent complétement et qui encaissent quatre ou cinq buts. Si ça avait  été le cas samedi dernier, je pense que Troyes ne nous aurait pas fait de cadeau. C’est donc quand même à saluer. Il faut s’appuyer sur ça pour rebondir face à Dunkerque.

Iron Gomis (Amiens SC) : « Ressortir victorieux de cette bataille »

Un match où il faudra afficher du caractère et on commence à se questionner sur celui de votre équipe. Comprenez-vous nos inquiétudes ?

Je ne trouve pas que ce soit un manque de caractère. On savait qu’on allait connaitre une saison difficile, même si on nourrissait des ambitions en début de saison. Quand on descend de Ligue 1 en Ligue 2, on a naturellement envie de retrouver l’élite mais cela ne se fait pas en claquant des doigts. Il y a eu beaucoup de départs, il y en a eu une dizaine, une quinzaine. Il y a eu beaucoup d’arrivées donc on ne reconstruit pas une équipe comme ça et des automatismes en claquant des doigts. C’est quelque chose de long, c’est un processus assez long. C’est pour cela que souvent, les équipes qui descendent de Ligue 1, on dit que c’est mieux la deuxième année. Dans ce cas-là, on aimerait que ce soit mieux, on aimerait obtenir plus de résultats mais force est de constater qu’en ce moment on est à notre maximum et il faut qu’on prenne les points dans les matches un peu couperet comme Dunkerque et Rodez.

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Un besoin urgent de points »

L’Amiens SC n’a clairement plus de temps à perdre après ce mois de novembre où vous vous êtes installés dans une spirale négative…

On a joué deux équipes qui étaient les deux équipes (ndlr : Clermont et Troyes) qui jouent le mieux en Ligue 2 en une semaine. Il ne faut oublier non plus que l’on a joué Toulouse qui était sur une très bonne dynamique. Cela n’excuse rien, on n’a pas pris assez de points sur cette période. Maintenant, il faut savoir se remettre la tête à l’endroit directement car on est sur une semaine à trois matches avec des rendez-vous décisifs dès mardi contre Dunkerque. Donc, si on commence à se morfondre, à baisser la tête, que rien ne tourne pour nous et que rien ne va, ce n’est pas le bon état d’esprit.

Propos recueillis par Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Ligue 2 : Cornette et Bazile corrigés !

USL Dunkerque Mercadal

Fabien Mercadal (Dunkerque) : « Amiens me fait penser à un boxeur de qualité »