Plein de déception après une défaite particulièrement cruelle, Alexis Blin veut garder la tête haute et ne pas se laisser abattre par le revers concédé par l’Amiens SC face à Monaco (1-2).

Alexis Blin, c’est forcément cruel…

Je n’ai pas d’analyse à chaud à donner. C’est un peu la malchance du mal classé, je n’ai pas d’autre chose à dire.

Qu’est-ce qu’il a manqué ?

Il n’a rien manqué, pour moi. A la 85è on encaisse un but que l’on ne doit pas encaisser. On ne doit encaisser aucun des deux buts. C’est vrai qu’il fait mal aux têtes.

Le problème c’est qu’Amiens patine et l’écart se creuse avec Nîmes qui est en feu…

On en est conscients, on aimerait que ce ne soit pas le cas, on met les ingrédients pour gagner, mais quand ça ne veut pas tourner de notre côté, c’est compliqué. L’écart se creuse mais on ne lâchera pas, c’est sûr.

Et Paris arrive…

Il faut les jouer à un moment de la saison, on les joue maintenant avant un huitième de finale de Ligue des Champions, ce n’est peut-être pas plus mal. Je n’ai pas envie de refaire des hypothèses. Il faut se laver la tête ce week-end, faire le vide et revenir mardi avec le sourire, parce que malgré tout, on fait un beau métier, même si parfois c’est compliqué. Il faudra essayer de mettre tout ce qu’il faut pour embêter Paris.

Amiens n’est donc pas cuit ?

Tant que comptablement c’est jouable, on continuera de se battre. Ce soir, ça l’est encore. Je le dis et je le répète, j’ai connu bien des situations où il y a eu des retournements. On est un peu décrochés, mais on n’est pas largués non plus. Il faut avoir la tête haute et repartir de l’avant.

Vous connaissez tout ce que ça demande de jouer le maintien…

Quand on est dans cette situation, il n’y a rien de facile, pour n’importe qui, chaque joueur, chaque membre du staff ou du club. Ce n’est pas évident mais il faut avoir de la fierté, lever la tête, voir ce que le lendemain nous apportera et ne pas trop calculer parce que ça ne sert à rien. Il ne faut pas se fier aux autres équipes. On va faire notre championnat à nous sur les quinze derniers matches, prendre le maximum de points possible et on verra ce qu’il se passera.

Ce qui est difficile c’est que vous faites de bons matches mais ça ne rapporte qu’un seul point…

Le constat est là. Effectivement, les matches sont cohérents et on ne prend qu’un point sur six. Je n’ai pas de mots pour expliquer ça. On peut dire que c’est le lot des équipes qui sont en difficulté. Je n’ai pas envie de croire ça, ce n’est pas évident mais on ne baissera pas la tête.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi :

> Thomas Monconduit : « On veut des points ! »

> Juan Otero (Amiens SC) : « On s’est endormis »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Libertedexpression
Libertedexpression
5 mois il y a

La.malchance du mal.classe … toujours des excuses à deux balles et la barre contre Lyon , le penalty non sifflé pour Monaco c est juste minable on.a.pas.le.niveau c est plutot simple a comprendre peut-être moins.a admettre