Un mois après la confirmation de la relégation en Ligue 2 de l’Amiens SC, Alexis Blin ne digère toujours pas la décision prise par les instances du football français à l’encontre du club picard. Le milieu de terrain a fait part de son désarroi dans une interview accordée à nos confrères de Ouest France

Annonces

Un sentiment d’isolement et d’injustice

« En tant que joueur, on ne maîtrise rien. On n’a pas notre mot à dire mais on pense tous que ce qui s’est passé est quand même très bizarre. Le syndicat des joueurs de l’UNFP ne nous a pas forcément défendus non plus. Mais, à un moment, il faut savoir la fermer et accepter la décision. Le contexte était étrange. Après, si la plupart des gens trouvent ça normal qu’on soit descendu, c’est comme ça. C’est vrai qu’on était en position de relégable mais je ne vois pas de logique à rétrograder un club qui a encore toutes ses chances pour se maintenir. C’est ma manière de voir l’équité dans le sport. Là, ce n’est pas réellement le terrain qui a décidé de tout. Je préfère m’abstenir de dire plus de mots là-dessus. J’en garde un goût amer. On pourrait s’en servir comme d’une force. Après, c’est facile à dire, ce ne sont que des mots. Les actes, c’est la rétrogradation. Au final, on s’est quand même fait avoir. Dire que ça va nous servir, oui, mais force est de constater qu’on est en Ligue 2 et qu’il va falloir jouer en Ligue 2.»

Annonces

Source : Ouest France

A lire aussi : 

Alexis Blin (Amiens SC) : « On verra qui sera encore là à la reprise du championnat »

Luka Elsner (Amiens SC) : « La rancœur et l’aigreur sont toujours là »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments