Alexis Blin : « Le genre de match qu’il faut réussir à ne pas perdre »

Alexis Blin

Sorti en tout début de seconde période en raison de problèmes gastriques à la suite de la prise d’un anti-inflammatoire, Alexis Blin était lucide sur le constat à tirer après le match nul de l’Amiens SC à Dijon (0-0), vendredi soir. 

La suite après cette publicité

Alexis, quel est le sentiment à l’issue de ce match nul ? 

On a pris un bon point sur le plan comptable. Sur le plan du jeu, on est tous conscients que ça n’a pas été un bon match de notre part. Maintenant, on prend un point et on laisse surtout Dijon à sept longueurs. C’est donc une bonne opération. C’est le genre de match qu’il faut réussir à ne pas perdre et c’est ce qu’on a fait, même si on est conscients qu’on n’a pas été très beau à voir jouer.

La suite après cette publicité

Comment expliquez-vous cette prestation après plusieurs rencontres abouties ? 

Il y a des jours où rien ne va. Ces dernières semaines, on était bons parce qu’on tirait tous dans le même sens, on défendait et attaquait tous ensemble. Aujourd’hui (ndlr : vendredi), ça a moins été le cas, c’était plus compliqué et on s’est vite retrouvé dans le dur. Une fois qu’on est un peu acculé sur notre but, c’est toujours plus difficile de ressortir les ballons. On a aussi subi une bonne pression adverse. Malgré tout, c’est un septième match sans défaite en Ligue 1. Dans quelques mois, on retiendra avant tout qu’on a pris un bon point à Dijon à un moment important de la saison.

La suite après cette publicité

C’est donc le seul motif de satisfaction de la soirée ? 

C’est tout ce qu’on va retenir. On ne va pas dire qu’on jette le reste parce qu’il faut toujours tirer des leçons d’un match mais il faut avant tout se satisfaire du point pris. C’est bien pour le groupe car ça permet de garder une dynamique positive et un matelas de points au classement. Maintenant, il va falloir capitaliser sur les six matches qui restent et espérer faire un coup à Nantes, le week-end prochain.

La suite après cette publicité

Tous propos recueillis par notre envoyé spécial Romain PECHON à Dijon

Laisser un commentaire