Alexis Blin, le profil idoine pour Amiens ?

Prêté à l’Amiens SC par Toulouse, Alexis Blin a été l’un des sujets de discussion de l’émission la Tribune des Sports sur France Bleu Picardie, lundi soir. En quête de temps de jeu, le milieu de terrain pourra-t-il pallier l’absence de Bongani Zungu, éloigné des terrains jusqu’au printemps prochain ? Découvrez l’avis des polémistes de Mathieu Dubrulle.   

Un milieu complet au service du collectif

Et si Alexis Blin était la très bonne pioche de l’Amiens SC ? Du haut de ses 82 matches en Ligue 1 et de ses deux sélections en Equipe de France espoirs, le milieu de terrain de 21 ans a été choisi par les dirigeants amiénois pour remplacer Bongani Zungu, victime d’une rupture du ligament antérieur.

Un choix judicieux pour Romain Pechon. « C’est le profil de joueur qu’il fallait à l’Amiens SC. C’est un 6/8 qui joue dans un rôle de récupérateur mais qui est aussi capable de remonter le ballon, assez similaire à Thomas Monconduit, détaille le rédacteur en chef du 11 Amiénois. Il a aussi l’avantage de bien connaître la Ligue 1, il n’aura pas besoin d’un temps d’adaptation. Enfin, il parle français et ça devrait être un plus pour Christophe Pélissier qui doit déjà gérer de nombreux internationaux. Au regard des contraintes de l’Amiens SC dans ce recrutement d’un joker, je pense qu’ils ont fait le bon choix. »

Et d’autant plus important qu’il pourrait avoir de lourdes conséquences sur la saison de l’Amiens SC, tant Bongani Zungu était devenu une pièce maîtresse du dispositif de Christophe Pélissier. « Cette blessure de Zungu était quand même un sacré coup dur, glisse Antoine Caux du JDA. Même si Alexis Blin va arriver à Amiens en ne connaissant pas le club et la ville, il va travailler avec des personnes qu’il connaît un peu (ndlr : Jean-Marie Stephanopoli, entraîneur adjoint du club et ancien responsable des U19 du Téfécé). C’est donc un bon point pour faciliter son intégration au sein du vestiaire. Ensuite, ce n’est pas non plus un joueur qui revient de nulle part, c’est encore un jeune joueur qui n’a pas vraiment le profil du revanchard qui doit se racheter à tout prix. »  

Alexis Blin doit avant tout redonner un nouvel élan à une carrière prometteuse mais freinée par un changement d’entraîneur à Toulouse. « Il ne correspond pas au profil du milieu de terrain souhaité par Alain Casanova qui l’avait pourtant lancé en Ligue 1 en 2014, rappelle Romain Pechon. Il a donc été placé sur la liste des transferts par Olivier Sadran, le président de Toulouse, qui souhaitait faire de la place à Sangaré et Bostock. » Sur le marché des transferts dès le mois de juin, le néo-Amiénois a finalement attendu que la bonne opportunité se présente pour changer de club. « Alexis Blin a refusé plusieurs propositions durant l’été car son souhait était de rester en Ligue 1, poursuit le rédacteur en chef du 11 Amiénois. Le joueur avait très certainement besoin d’un nouvel environnement pour relancer sa carrière. »

L’avenir nous dira si l’Amiens SC est le profil de club qui peut permettre à Alexis Blin de reprendre le cours de sa progression et si ce dernier a les épaules pour assumer la lourde succession de Bongani Zungu.

Source : France Bleu Picardie

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Alexis Blin

Alexis Blin : « L’appel de Pélissier a fait que je n’ai plus hésité »

ballon amateur régional

Ailly-sur-Somme n’y arrive pas