ballon amateur régional

A l’instar du football professionnel, le monde amateur est également à l’arrêt depuis une quinzaine de jours, suite à la crise sanitaire causée par la pandémie du Covid-19. Et alors que la Ligue des Hauts-de-France de football a déjà acté que la saison actuellement suspendue se terminerait au plus tard le 30 juin, sans certitude quant à sa date de reprise, un collectif d’éducateurs propose plusieurs scénarios de reprise dans une lettre transmise aux présidents de ligues. 

La lettre du collectif d’éducateurs : 

Chers amis footballeurs confinés,
 
Dans cette période difficile et douloureuse, nous gardons l’espoir de retrouver, une fois pansées les plaies de cette épreuve, les terrains. Sans précipitation un groupe d’éducateurs s’est réuni pour vous soumettre une alternative aux hypothèses qui ont été avancées et qui concernent la fin des compétitions. Ce groupe a mis à profit son temps d’isolement pour chercher une sortie immédiate et sans perdant de la saison 2019-2020 pour notre football amateur et vous propose :

Trois options possibles :

1. Année blanche

On revient à la case départ de 2019/2020 en oubliant les compétitions qui se sont déroulées depuis septembre, il suffit de faire un copié/collé du début de la saison passée pour repartir fin août 2020 comme en août 2019.

2. Finir les Championnats en cours

Compte tenu du nombre de matchs restant à jouer et des difficultés de remise en état des compétitions de chacun, il faut envisager :
–         Terminer la saison 2019/2020 entre septembre et décembre 2020
–         Organiser les saisons suivantes sur l’année civile.
Constats :
  • Certaines équipes de notre Ligue et de nos districts ont encore plus de dix matchs à jouer
  • Nous travaillons et ne pouvons pas jouer en semaine
  • Les joueurs, éducateurs, arbitres, bénévoles… ont déjà posé leurs vacances (début juillet pour certains).
  • Date de reprise possible après réathlétisation incertaine mais lointaine
  • Permettre aux clubs lorsque l’autorisation de revenir sur les terrains sera effective de profiter de ces moments pour se retrouver, organiser des tournois, des moments conviviaux… pour bien terminer l’année sportive

Propositions :

Au regard de la situation actuelle en France et des réalités évoquées ci-dessus, nous faisons les deux propositions suivantes :
 
PROPOSITION 1 :
  1. Classement figé
  2. Pas de descente
  3. Montées du nombre d’équipes prévues ou plus
  4. Augmentation du nombre d’équipes par poule
  5. Possibilité de repenser le calendrier :
  • Permettre de reprendre l’entrainement après le 15 Août (Hormis N3)
  • Faire des blocs de matchs de championnat pour travailler dans la continuité (2 ou 3 semaines de championnat, une coupure)
  • Augmentation de la trêve hivernale pour lutter contre les terrains difficiles et favoriser un vrai programme de reprise en terme de semaines de travail avant la seconde partie
  • Laisser libre les weekends de trois jours de Pâques, du 1 er mai et de Pentecôte sauf si 2 sont consécutifs
  • Jouer sur des périodes plus favorables (mai, juin)
Chaque ligue et district pourra adapter ses propositions au regard des particularités de son territoire et de ses championnats ainsi que les nouvelles modalités d’accession et de rétrogradation pour les années suivantes. 
 
PROPOSITION 2 :
  • Finir la saison 2019-2020 sur la période de septembre à décembre 2020.
  • Création de la saison suivante sur l’année civile de janvier à décembre.
  • Finir la saison en cours avec la possibilité de refaire une préparation athlétique.
  • Garder l’éthique sportive en finissant le championnat 2019-2020 sur le terrain.
  • Jouer pendant les beaux jours en championnat (trêve en hivers)
  • Avoir les mêmes périodes internationales pour tous les continents. En 2021, exceptionnellement en juin – juillet pour les compétitions internationales (Euro-CAN) mais par la suite organiser les compétitions internationales en fin de saison.
Il reste à régler les situations de mutation et de validité de licences.
 

3. Stopper les Championnats en l’état

Avec un gel des classements acquis modulés en fonction des matchs joués, il n’y aurait aucune compétition jusqu’aux dates habituelles de reprise.
 
–         Montées acquises (ou plus)
–         Aucune descente
–         Modification du nombre d’équipes par poules en 2020/2021.
–         Chaque ligue et district pourra adapter ses propositions au regard des particularités de son territoire, de ses championnats et des modalités d’accession et de rétrogradation pour les années suivantes.
 
La fin de saison, s’il y a, pourrait être consacrée aux retrouvailles, fêtes des clubs, tournois…

Ce groupe d’éducateurs a même imaginé les règles pour départager les équipes en cas d’égalité, les calendriers des saisons 2020/2021 et 2021/2022.

A : En cas d’égalité de points dans une poule :
– avec le même nombre de match joués, le classement des clubs est effectué en tenant
compte :
a. Du classement aux points du ou des matchs joués entre les clubs ex-aequo
b. De la différence entre les buts marqués et concédés lors des matchs joués entre les clubs ex-aequo
c. De la différence entre les buts marqués et concédés sur l’ensemble de l’épreuve
d. Du plus grand nombre de buts marqués sur l’ensemble de l’épreuve
e. Selon le classement des équipes concernées au Challenge du Fair-Play
f. Du plus grand nombre d’arbitres licenciés et formés au club lors des deux dernières saisons
 
– Si le nombre de matchs comptabilisés est différent dans les poules concernées
a. Du quotient entre le nombre de points marqués et le nombre de matchs comptabilisés
b. Du quotient entre la différence de buts marqués et concédés et le nombre de matchs
comptabilisés
c. Du quotient entre le plus grand nombre de buts marqués et le nombre de matchs comptabilisés
d. Du classement au Challenge du Fair-Play
e. Du plus grand nombre d’arbitres licenciés et formés au club lors des deux dernières saisons
 
B : Lorsque l’obligation se présente de désigner pour une accession, un maintien ou une
rétrogradation pour une division donnée, un nombre d’équipes différent du nombre de poules, un
classement est établi pour l’ensemble des équipes du même rang de la division concernée :
 
– Si le nombre de matchs comptabilisés est égal dans les poules concernées
a. Du nombre de points obtenus à l’issue du championnat
b. De la différence entre les buts marqués et concédés
c. Du plus grand nombre de buts marqués sur l’ensemble de l’épreuve
d. Du classement au Challenge du Fair-Play
e. Du plus grand nombre d’arbitres licenciés et formés au club lors des deux dernières saisons
 
– Si le nombre de matchs comptabilisés est différent dans les poules concernées
a. Du quotient entre le nombre de points marqués et le nombre de matchs comptabilisés
b. Du quotient entre la différence de buts marqués et concédés et le nombre de matchs
comptabilisés
c. Du quotient entre le plus grand nombre de buts marqués et le nombre de matchs comptabilisés
d. Du classement au Challenge du Fair-Play
e. Du plus grand nombre d’arbitres licenciés et formés au club lors des deux dernières saisons. 

 

De son côté, la Fédération française de football continue de concerter les différents acteurs, Ligues, districts, présidents de club, avant de trancher sur un quelque dispositif national ou bien une adaptation Ligue par Ligue à propos de la reprise ou non des compétitions cette saison.

A lire aussi : 

Amateur : Le district acte la date d’arrêt des compétitions

> Amateur : Pas de reprise avant mai !

Laisser un commentaire