Amiens SC – OL : Les notes du match

compositions probables
(Photo : FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Dans un match qui s’annonçait comme un belle affiche, l’arbitrage aura été un tournant avec un penalty et un carton rouge rapides. En infériorité durant plus de 60 minutes, les Amiénois ont tout de même montré de bonnes choses. Mais, handicapés par ces décisions arbitrales, ils n’ont pas pu revenir au score afin d’atteindre la séance des tirs au but. Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois.

Matthieu Dreyer (4)

Aligné une nouvelle fois en coupe, Matthieu n’aura pas démérité lors de ce match. Sur le penalty, il ne peut absolument rien. Sur le second but, le ballon détourné le prend à contre-pied. Et sur le troisième, il est abandonné par sa défense. En dehors de ces actions, il a été plutôt bon. C’est donc tout naturellement qu’on ne sanctionne pas son match d’une mauvaise note.

Oualid El Hajjam (4)

Oualid peine vraiment à retrouver son niveau qui en faisait l’un des meilleurs à son poste en Domino’s Ligue 2. Souvent pris de vitesse par son adversaire direct, il ne propose que très rarement des solutions en attaque. Il souffre vraiment de la comparaison avec Emil Krafth.

Prince Gouano (5) 

Le capitaine a encore une fois montré la voie, mais n’a pas toujours été suivi. Il a plutôt bien muselé Moussa Dembélé (qui ne s’en est remis qu’à de jolis plongeons que nous ne sommes pas habilités à juger). Un match tout de même solide.

Khaled Adenon (3)

Normalement, nous ne notons pas les joueurs évoluant moins de 45 minutes. Mais comme Khaled provoque le penalty et reçoit un second carton jaune dans la foulée, synonyme d’exclusion, il influe tellement sur le résultat qu’il nous était impossible de ne pas le noter. En déficit de vitesse vis-à-vis de Traoré, il était amené à vivre un calvaire. C’est chose faite.

Bakaye Dibassy (5)

D’abord sur le côté gauche, il avait pour mission d’éviter les débordements de Bertrand Traoré. Mais comme ce dernier a souvent repiqué au centre, ce n’est finalement pas lui qui a été mis en difficulté. Replacé dans l’axe suite à l’expulsion d’Adenon, il n’a pas apporté de grandes garanties, déviant notamment le ballon de Traoré sur le second but.

Mathieu Bodmer (non noté) puis Jordan Lefort (5)


PUIS

Matthieu était parti pour faire jouer sa technique, il avait d’ailleurs distillé une passe quasiment décisive sur Mendoza. Mais suite au carton rouge, il a laissé sa place à Jordan Lefort. Ce dernier aura réalisé une entrée convaincante, avec de l’envie. Cependant, son apport offensif n’a pas toujours été à la hauteur mais difficile de le blâmer quand les circonstances du match étaient défavorables.

Alexis Blin (5)

Très remonté en fin de match par le comportement de certains Lyonnais, Alexis est le genre de joueur de devoir qu’on apprécie avoir dans son équipe. Il ne ménage pas ses efforts, tacle souvent à bon escient et n’hésite pas à tenter sa frappe longue distance.

Eddy Gnahoré (6)

Belle débauche d’énergie pour le milieu amiénois. Mais, en infériorité numérique, il n’avait ni le temps, ni l’espace pour donner sa pleine mesure. Un match cohérent mais sans coup d’éclat. Cependant, c’est en championnat qu’il faudra être présent. Mais il reste tout de même une valeur sûre.

Juan Ferney Otero (4)

Grosse débauche d’énergie dans le pressing mais pas de geste décisif. Dure réalité qui poursuit Juan depuis le début de saison. Il faudra toujours appuyer sur son apport défensif mais il devra de son côté concrétiser ses actions plus souvent. Remplacé par Saman Ghoddos, qui aura eu le mérite d’entrer juste avant le but amiénois et de délivrer une passe décisive. Qu’il va manquer pendant la Coupe d’Asie.

Stiven Mendoza (5)

Sa vitesse aura bien été gérée par la défense adverse. Tantôt axial, tantôt sur un côté, il a beaucoup cherché à combiner et se procure une belle occasion avant le penalty. Remplacé par Cheikh Timité qui ouvre son compteur sur une offrande de Saman Ghoddos. Il a été remuant mais n’a pas su prendre de vitesse la défense.

Rafal Kurzawa (5)

Précieux sur les coups de pied arrêtés, il a délivré de superbes passes. Dans le jeu, c’était un peu plus compliqué mais il a tenu son rang. Son déficit de vitesse est préjudiciable mais il joue sur d’autres qualités qui lui sont propre. Un match encourageant.

Christophe Pélissier (5) 

Difficile de juger l’efficacité de ce qu’il avait mis en place puisque tout a été annihilé par les décisions arbitrales précoces. Cependant, il avait décidé de laisser une chance à Kurzawa par exemple qui lui a bien rendu. Maintenant, place aux matches plus importants en vue du maintien.

Monsieur Abed (Arbitre) (4)

Des décisions rapides (trop?), un penalty difficilement justifiable, mais également du laxisme dans l’autre sens. Un arbitrage plus que moyen de Monsieur Abed qui ne laissera pas un souvenir impérissable aux spectateurs. Et qui a grandement influencé le résultat et la tournure du match.

Olympique Lyonnais (4)

Marquer 3 buts, c’est plus facile quand les décisions arbitrales vont dans notre sens. Cependant, on notera l’aisance du milieu Tousart – Ndombélé. Et les percées des joueurs offensifs. Mais on aurait souhaité voir ce que donnait cette équipe à égalité numérique.

Maintenant que ce match est passé, l’Amiens SC pourra se reconcentrer sur le championnat. En oubliant la frustration de cette défaite pas forcément méritée. 

Kévin KONRAD (avec C.Q., V.R.).

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Phili
Phili
2 années il y a

En hajjam excellent joueur de ligue 2 mais il n a pas le niveau de la ligue 1

Wandrille Lesueur
Wandrille Lesueur
2 années il y a

Oui c’est vrai que le ralenti nous montre que Adenon effleure peut être l’attaquant… Mais c’est tellement léger… Après côté pro penalty, vue la position de traoré aucun intérêt de tomber en étant aussi bien placé pour tirer.
Vu la légèreté de la faute et son côté sans doute involontaire l’arbitre aurait pu s’abstenir de mettre le premier jaune…

Bourbier philippe
Bourbier philippe
2 années il y a

La certitude des journalistes de Canal sur la véracité du pénalty est confondante, Amiens n’est vraiment pas en odeur de sainteté, je comprends l’ amertume de Mr Pélissier, je serai heureux de voir son équipe se maintenir pour rappeler que la réussite dans le sport n est pas uniquement l’apanage des clubs riches .

Adenon

Khaled Adenon : « C’est difficile à avaler »

Ligue 1 Rennes Amiens SC

Une date pour Amiens SC – Angers