Amiens SC : [2019/2020] Amiens au bord du gouffre


La saison de Ligue 1 étant officiellement terminée, il est désormais l’heure de procéder au bilan d’un exercice 2019/2020 particulier à plus d’un titre. Ainsi, chaque jour de cette semaine, nous reviendrons sur les temps forts de cette saison à travers trois dates-clés. Aujourd’hui, retour sur un début d’année 2020 assez folklorique pour l’Amiens SC.

La suite après cette publicité

31 décembre : Dehon claque la porte

Arrivé à l’intersaison pour prendre la succession d’Olivier Lagarde, parti à Lorient avec Christophe Pélissier, Nicolas Dehon sera resté moins de six mois en Picardie. En rupture avec sa direction, l’ancien entraîneur des gardiens de l’OM (2010-2012) et du PSG (2009-2010, 2013-2017) disposait alors d’un accord verbal avec John Williams, le directeur sportif de l’Amiens SC, pour quitter le club en cas d’offre provenant d’un club au standing supérieur. Celle-ci viendra de Nice, à la recherche d’un successeur à Lionel Letizi, recentré sur le centre de formation. Après une semaine de négociations, les deux clubs finissaient par trouver un accord pour le transfert de Nicolas Dehon. Ce dernier sera remplacé par Olivier Blondel, déjà dans les petits papiers de la direction avant la nomination de son prédécesseur.

La suite après cette publicité

15 janvier : Reims, le faux-tournant

Un peu plus d’un mois après son report, pour cause de brouillard persistant dans le ciel picard, l’Amiens SC dispute son match en retard contre Reims avec la pression du résultat. Et après une première mi-temps indigente, sans le moindre tir cadré et ponctué par un contre rémois assassin suite à une perte de balle d’Eddy Gnahoré, le public de la Licorne fait part de sa colère en sifflant les joueurs de Luka Elsner à leur retour aux vestiaires. Au bord du gouffre, Thomas Monconduit et les siens parviennent à arracher le point du nul au forceps, grâce à une réaction d’orgueil et sur un penalty transformé en deux temps par Moussa Konaté. Un résultat en trompe l’œil pour un vestiaire au bord de la rupture. Écarté à l’issue de ce match, Eddy Gnahoré ne portera plus le maillot amiénois. Frustré par sa situation, Moussa Konaté refusa de faire le déplacement à Lyon quinze jours plus tard.

La suite après cette publicité

31 janvier : Un nouveau mercato fou

Comme à son habitude, c’est dans le money-time que l’Amiens SC a tenté de se renforcer lors du dernier mercato hivernal. Après l’arrivée de Nicholas Opoku le 29 janvier, c’est Isaac Mbenza qui s’engage avec le club picard le 31 janvier, soit le dernier jour de la période de mutation. Dans le même temps, Bongani Zungu est victime d’un incroyable imbroglio. Après s’être envolé pour l’Espagne le 30, le milieu de terrain sud-africain est dans l’obligation de faire demi-tour le lendemain, Amiens étant incapable de conclure le dossier menant à Victor Wanyama, le joueur de Tottenham. Après Larry Kayodé, Gaël Kakuta ou bien encore Yakou Meïté, les saisons précédentes, c’est un nouveau dossier qui capote dans les ultimes instants. Une spécialité picarde.

La suite après cette publicité

A lire aussi : 

Amiens SC : [2019/2020] Strasbourg, le début de la fin

Amiens SC : [2019/2020] Les Colombiens aux manettes

Amiens SC : [2019/2020] La victoire contre l’OM, le point d’orgue de la saison

Amiens SC : [2019/2020] Kakuta de retour, Gouano perdu de vue

Amiens SC : [2019/2020] L’amorce d’une nouvelle ère

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire