La saison de Ligue 1 étant officiellement terminée, il est désormais l’heure de procéder au bilan d’un exercice 2019/2020 particulier à plus d’un titre. Ainsi, chaque jour de cette semaine, nous reviendrons sur les temps forts de cette saison à travers trois dates-clés. Aujourd’hui, retour sur le mois de février assez paradoxal, mais finalement à l’image de la globalité de la saison, de l’Amiens SC.

Publicité


1er février : Toulouse, to lose

Si Amiens se retrouve à se battre pour sa place en Ligue 1 aujourd’hui, c’est très certainement à cause de ce genre de contre-performance. Face à une lanterne rouge au fond du gouffre, la formation entraînée par Luka Elsner réalisait alors l’exploit de lâcher deux précieux points dans la course au maintien. Incapables de faire trembler les filets de la plus mauvaise défense du championnat, les Amiénois offraient ainsi aux Violets leur unique point empoché depuis la fin octobre. Amiens restera même comme l’unique club à ne pas avoir marqué le moindre but à Toulouse cette saison. Un cuisant échec.

Publicité


15 février : Paris, le dernier frisson

Face à une formation remaniée mais encore très compétitive du Paris Saint-Germain, Amiens est passé tout proche de l’exploit, le lendemain de la Saint-Valentin. En plein rêve pendant une demi-heure, les Picards menaient de trois buts au moment où Ander Herrera réduisait l’écart juste avant le retour aux vestiaires. Un but qui relançait des Parisiens qui revenaient même à hauteur des Amiénois grâce à un doublé du jeune Tanguy Kouassi, puis finissait par prendre l’avantage au tableau d’affichage par l’intermédiaire de Mauro Icardi. Auteur de son meilleur match sous le maillot de l’ASC, Serhou Guirassy arrachait l’égalisation dans le temps additionnel. Un match fou dans une saison complètement folle.

Publicité


29 février : Gnahoré s’en va, Amiens grille sa dernière cartouche

Mis au placard depuis la mi-janvier, Eddy Gnahoré restera le dernier joueur à avoir quitté le club avant l’arrêt définitif de la saison. Prêté au club chinois de Wuhan, épicentre du Covid-19, le milieu de terrain est parti à la veille d’un match couperet contre Metz. Sans lui, Amiens offrait une nouvelle prestation décevante, incapable de prendre son destin en main et concédant un nouveau revers contre un concurrent direct (0-1), après la défaite à Brest le mois précédent. Capable d’accrocher Lyon et Paris, l’ASC aura également laissé filer de gros points contre Metz et Toulouse durant ce mois de février. Des points qui auraient pu lui permettre d’être dix-huitième et ainsi maintenu en Ligue 1 à ce jour.

Publicité


A lire aussi : 

Amiens SC : [2019/2020] Au bord du gouffre

Amiens SC : [2019/2020] Strasbourg, le début de la fin

Amiens SC : [2019/2020] Les Colombiens aux manettes

Amiens SC : [2019/2020] La victoire contre l’OM, le point d’orgue de la saison

Amiens SC : [2019/2020] Kakuta de retour, Gouano perdu de vue

Amiens SC : [2019/2020] L’amorce d’une nouvelle ère

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments