Moins d’un an après un retour en fanfare contre une indemnité de transfert estimée à trois millions d’euros, Gaël Kakuta a quitté l’Amiens SC pour rallier le RC Lens sous la forme d’un prêt avec option d’achat. Un départ qui devrait laisser un sentiment amer à bon nombre de supporters. 

Annonces

Une bonne surprise et des éclairs

Arrivé à Amiens à l’été 2017, sous la forme d’un prêt suite un transfert définitif finalement avorté, Gaël Kakuta a été l’un des grands artisans du premier maintien en Ligue 1 du club picard. Avec six buts et autant de passes décisives à son actif, l’international congolais formait alors un duo explosif avec Moussa Konaté. Faute d’accord tripartite, le meneur de jeu a finalement rallié le Rayo Vallecano à l’issue de ce prêt réussi.

Annonces

En situation d’échec de l’autre côté des Pyrénées, Gaël Kakuta effectuait alors un retour extrêmement attendu l’été dernier. Auteur d’une prestation XXL contre le Paris Saint-Germain, en février dernier, Gaël Kakuta s’est plus signalé par des éclairs que par sa régularité pour sa deuxième expérience sous le maillot amiénois. La faute à un collectif en déliquescence ou bien à un joueur moins tranchant que par le passé ? Chacun se fera son avis.

Annonces

Une gestion complexe et une inconstance certaine

Dès le départ, l’histoire commune entre Gaël Kakuta et l’Amiens SC a été semée d’embûches. Le 10 juillet 2017, Gaël Kakuta s’engage officiellement avec le club picard pour quatre saisons. Finalement, un peu plus d’un mois plus tard, il est annoncé que le club chinois du Hebei China Fortune n’a pas voulu s’en séparer définitivement. Son transfert pour Amiens est donc requalifié en prêt d’un an sans option d’achat. Un an et demi plus tard, Amiens ne parvient pas à finaliser son retour sous forme d’un nouveau prêt dans les ultimes du mercato hivernal.

Annonces

Il faudra finalement attendre six mois de plus pour que le néo-Lensois s’engage pour trois saisons en Picardie. Un come-back retentissant qui n’a pas répondu à l’ensemble des attentes qu’il aura pu susciter. Avec un Gaël Kakuta inconstant, brillant dans les grands matches et transparent le reste du temps, Amiens n’a gagné que quatre matches sur vingt-huit, précipitant sa chute en Ligue 2. Tout ça pour ça…

Votre avis compte ?

A lire aussi : 

L’Amiens SC en Ligue 1 : Gaël Kakuta, le plus médiatique de tous

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Mx80
Mx80
14 jours il y a

Un bon joueur par intermittence, Amiens avait pas le choix de se payer autre chose, kakuta avait envie d y aller à Lens, donc choix du joueur, Amiens c rentable si ils se maintiennent. Espérons tout le monde sera content…

elidjah2015
elidjah2015
20 jours il y a

Je regretterais le Kakuta qu’on voyait par moment, un sens du ballon assez atypique. Par contre, le Kakuta qu’on ai souvent eu sur le terrain (3 fois sur 4), j’avoue ne pas le regretter. Je suis quand même content pour lui qu’il aille à Lens, c’est apparemment le club cher à son cœur. Par respect pour le public Lensois, j’espère qu’il sera Kakuta et non pas Kakakuta (elle est facile celle-là, j’avoue et je n’en suis pas fier).

reynald rongier
reynald rongier
21 jours il y a

quel gâchis , je pense un super joueur mais une mauvaise mentalité, ce n’est pas une personne qui va décupler ses forces et se fondre dans un collectif pour sauver un club
monsieur se met en avant dans les gros match puis disparait
nous avons besoin de joueur qui véhicule nos valeurs et lui en été très loin
aucun respect pour tout ce que le club a fait pour lui, il a très vite oublié
quand j’attends ses premiers mots à Lens, ça prouve bien ce qu’il est
bon vent loin d’Amiens et de toute façon , ne cherche pas pourquoi ta carrière fut aussi compliqué
pour réussir il faut savoir d’où on vient et ce que l’on est
toi que le fric et aucun respect
je ne te souhaite pas le meilleur puisque tu te fous de nous

Armand
Armand
22 jours il y a

Non, Kakuta ne me manquera pas, bien au contraire. Un bon joueur, certes, mais un homme égoïste qui ne pense qu’à son propre intérêt en laissant son club dans la « merde », après tout ce que le club a fait pour lui, surtout sur le plan administratif, lorsqu’il était revenu de Chine en juillet 2017 avec un achat finalement transformé en prêt, puis un retour avorté en janvier 2019 alors qu’Amiens a tout fait pour le faire revenir et enfin cette arrivée en juillet 2019 et son retour après son expérience houleuse en Espagne, là encore pour régler les problèmes administratifs. J’ai l’impression que les dirigeants sont soit naïfs en ne recrutant que des anciens en fin de carrière ou complètement indulgents avec des fameux « talents » qui n’ont été que feu de paille, notamment aussi avec les cas Matt Moussilou (revenu de Tunisie en 2014 pour ne jouer que 11 petits matchs en National avant de repartir en Suisse) ou encore Titi Buengo (revenu de Malaisie en 2015 pour ne jouer qu’un quart d’heure contre Châteauroux), ou mieux encore avec Sekou Baradji (revenu de Boulogne-Billancourt en CFA pour jouer 1 seul match en Ligue 1) ou Jean-Luc Dompé (venu de Liège pour ne jouer qu’un seul match contre Angers en Ligue 1) ou bien en dernier Junior Tallo (prêté par Lille pour ne jouer que 11 matchs en Ligue 2 et 1 seul but marqué, pour finalement aller se « couler » à Chambly en ne jouant que 6 matchs de Ligue 2), sans oublier le légendaire Vlade Lazarevski, le fameux international (quand ?) macédonien qui n’aura jouer qu’un match avec Amiens en 2011-2012 alors que le club faisait une saison plus que médiocre en Ligue 2. En tout cas, chapeau messieurs les dirigeants. Et ce n’est pas mieux au niveau des départs avec Aboubakar Kamara pour Fulham, Jonathan Tinhan à Troyes, Harrison Manzala à Angers, Jordan Lefort à Berne, Cheick Timité au Paris FC et là Kakuta en prêt avec achat obligatoire en fin de saison uniquement si Lens se maintient en Ligue 1. Ce qui n’est pas, malgré le fait que je sois supporter de Lens, une mince affaire, soyons franc. En tout cas, je souhaite vraiment que l’Amiens SC soit le plus haut possible cette saison en Ligue 2 car j’ai toujours suivi et suivrai toujours Amiens.