Amiens SC – Angers : les chiffres à retenir

Angers
oznor

Auteurs d’un match très abouti, les Amiénois n’ont pas réussi à s’imposer face à Angers. Amiens poursuit sa bonne forme du moment après sa victoire en Coupe de France. Que vous aillez suivi la rencontre au stade ou à la radio, voici les chiffres qu’il ne fallait pas louper. Ils vous sont concoctés par la rédaction.

21


Les Amiénois ont dominé l’ensemble de la rencontre ce mardi. Les coéquipiers de Steven Mendoza ont notamment tiré 21 fois aux buts Angevins. Avec seulement 5 cadrés, ces derniers ne se sont pas montrés assez efficaces pour espérer l’emporter. C’est ce que peut regretter Christophe Pélissier face à un concurrent direct.

0


L’ASC est sorti vainqueur du duel au milieu de terrain malgré la réputation d’une équipe du SCO très physique. Jamais en retard, toujours bien placés, les Amiénois emmenés par Thomas Monconduit n’ont concédé aucun carton jaune. Amiens retrouve peu à peu ses qualités qui avaient fait sa force la saison dernière.

2


Christophe Pélissier s’est montré satisfait du rendement de ses joueurs ce mardi. Ces derniers ont toujours cherché à combiner, presser et défendre en équipe. L’entraîneur amiénois n’a procédé qu’à deux changements, dont un dans le temps additionnel. Preuve de la domination picarde dans ce match de bas de tableau.

4


Ce point du match nul, s’il n’arrange pas les Amiénois d’un point de vue comptable, est malgré tout positif. En effet l’ASC n’a pas concédé de but. Ce n’est que le 4e clean sheet de Régis Gurtner en Ligue 1 cette saison et le deuxième de l’équipe en une semaine après le match face à Valenciennes. Solide défensivement, Amiens affiche un état d’esprit solidaire.

17


Malgré ce point pris en semaine, l’ASC stagne dans les profondeurs du classement. Les Picards n’arrivent pas à décoller et se trouvent 17e avec 18 points après 19 journées. Si les Amiénois ont deux points d’avance sur Dijon, le 18e, le mois de janvier pourrait bien rebattre les cartes. Les prochaines rencontres face aux « gros » du championnat ne seront pas faciles à négocier.

Valentin ROSE

Laisser un commentaire