Amiens SC – Angers : les tops et les flops

Thomas Monconduit courtisé

Après le nul obtenu par l’Amiens SC face à Angers (0-0), le 11 Amiénois vous livre les tops et les flops de la rédaction pour cette rencontre.

On a aimé :

L’ASC ultra dominateur

On craignait beaucoup cette rencontre face aux physiques Angevins qui avaient posé beaucoup de problème à l’ASC la saison passée (2 défaites en championnat). Pourtant, les Amiénois ont été séduisants dès le coup d’envoi en gagnant les duels au milieu de terrain et en imprimant un pressing constant auquel l’entrejeu du SCO n’a jamais su répondre. Avec 21 tirs concédés, les hommes de Stéphane Moulin s’en sortent bien grâce à un peu de réussite et à un Ludovic Butelle inspiré. Encourageant.

Une solidité défensive retrouvée

Deux clean sheets d’affilé, ce n’était pas arrivé depuis des lustres ! Après la victoire en Coupe de France face à Valenciennes samedi (1-0), les hommes du capitaine Prince Gouano ont encore laissé leur cage inviolée face à Angers. Plus joueurs mais plus friables en défense lors de la première partie du championnat, les Amiénois semblent avoir retrouvé depuis le déplacement à Bordeaux fin décembre (1-1) ce fameux bloc qui avait fait leur succès la saison passée. Un renouveau qui sera ardemment testé lors des prochaines échéances du mois de janvier (PSG, Lille, Lyon).

Monconduit l’élément conducteur du milieu

Si l’Amiens SC a gagné la bataille du milieu face à des Angevins souvent performants dans ce secteur, c’est aussi grâce à une excellente prestation de Thomas Monconduit hier soir. Visiblement en forme, l’ex-capitaine des braqueurs a récupéré beaucoup de ballons et n’a pas hésité à se projeter vers l’avant dès qu’il en avait la possibilité, cassant le premier rideau du SCO. Rarement pris à défaut, malin lorsque qu’il a su faire la petite faute tactique pour annihiler une possibilité de contre adverse, il ne lui manque plus que la lucarne pour suppléer une attaque en manque de buts. Dès ce week-end face au Paris Saint Germain ?

On n’a pas aimé :

Un manque d’efficacité préjudiciable

Si les hommes de Christophe Pélissier se sont montrés séduisants dans le jeu, cette domination n’a malheureusement pas pu se concrétiser au tableau d’affichage. La faute à un manque de justesse dans le dernier geste et à un brin de réussite qui aurait permis de décrocher une victoire salvatrice. Un déficit d’efficacité qui montre aussi qu’en l’absence de Moussa Konaté (de retour de blessure fin janvier) et de Saman Ghoddos (Coupe d’Asie) le secteur offensif a grand besoin de renforts de poids pour se montrer plus tueur. Dès la fin de semaine ?

L’ASC pas encore dans les clous

Après cette rencontre comptant initialement pour la 18ème journée du championnat, Amiens en a donc terminé avec sa phase aller. Avec 18 points au compteur, l’ASC compte ainsi 3 points de moins que la saison passée au même stade de la compétition. Classé à la 17ème place et non relégable, il n’y a pas d’urgence même si le calendrier n’est pas à jour et que les actuels 3 derniers (Dijon, Monaco et Guingamp) ont chacun une rencontre de retard. La saison passée, le maintien s’est joué à 38 points (Toulouse ayant terminé barragiste avec 37 unités). Ainsi, il faudra sans doute à l’ASC une seconde partie de saison un peu plus prospère pour décrocher son maintien cette année.

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

Laisser un commentaire