Durant cette période de confinement, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison de l’Amiens SC à travers les joueurs qui constituent l’équipe entraînée par Luka Elsner. Aujourd’hui, place à Aurélien Chedjou, qui a dû endosser le costume de leader défensif malgré une arrivée très tardive.

Publicité

Sa saison en bref

Arrivé dans les derniers jours du mercato estival pour pallier l’absence longue durée de Prince Gouano, Aurélien Chedjou est rapidement devenu le point d’ancrage de la défense amiénoise. A l’exception de deux matches ratés à la fin de l’automne, l’ancien Lillois a même disputé l’intégralité des rencontres de championnat depuis son arrivée au club. Le tout après des débuts un peu poussifs, à l’image de sa première apparition contre Lyon, où il a souffert le martyre face à la vivacité des attaquants adverses. Plus à son aise par la suite, il rendait notamment une copie très aboutie lors du dernier succès de l’Amiens SC en Ligue, face à Brest (1-0), le 2 novembre dernier. Ensuite, il n’a eu de cesse de souffler le chaud et le froid, montrant une certaine solidité par instants tout en finissant par commettre une erreur fatale dans le même match.

Publicité

Son fait marquant

23 novembre 2019 – Au coeur d’une équipe amiénoise qui prenait l’eau de toutes parts, Aurélien Chedjou ne parvenait pas à surnager lors de la déroute subie contre Strasbourg, à la mi-novembre. Pire encore, le Camerounais se faisait expulser en fin de match après avoir commis une énième faute, celle de trop. Derrière un milieu de terrain à l’agonie et au cœur d’un collectif qui ne cessait de se déliter au fil des minutes, Aurélien Chedjou apparaît encore aujourd’hui comme l’un des symboles de cette douloureuse défaite.

Publicité

Sa déclaration 

« Je suis content de revenir en France, en Ligue 1. L’objectif est de retrouver du plaisir, d’aider ainsi l’équipe à se maintenir, de participer au projet qui est mis en place par le club d’Amiens. Si j’étais cramé, je ne pense pas qu’Amiens m’aurait fait venir. C’est vrai que je n’ai plus les jambes de 22-23 ans, c’est une réalité. Je suis en forme, j’espère que je vais vite m’adapter pour ainsi les aider à atteindre l’objectif fixé. »

Publicité

Propos tenus à beIN Sport, le 2 septembre 2019

Sa saison en stats

25 matches (22 en Ligue 1, 2 en coupe de la Ligue, 1 en coupe de France)

2 cartons jaunes

1 expulsion

2174 minutes

A lire aussi : 

Amiens SC : Christophe Jallet, l’expérience au service du collectif

Amiens SC : Arturo Calabresi, la valeureux guerrier

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire