Amiens SC : Bernard Joannin dresse le portrait-robot du futur entraîneur

Bernard Joannin Amiens sc

Au lendemain de l’annonce du départ de Christophe Pélissier de son poste d’entraîneur de l’Amiens SC, Bernard Joannin a tenu une conférence de presse durant lequel il a dressé le portrait-robot du successeur de l’entraîneur de la montée en Ligue 1. 

Un entraîneur expérimenté attendu 

« Pour le club, c’est une véritable opportunité de partir sur un nouveau cycle. Nous avons vécu cinq ans avec Christophe. Dans le temps du football, avoir pendant cinq ans le même entraîneur est quelque chose de très rare. C’est le début d’un nouveau cycle qui doit nous permettre de franchir un nouveau cap. » C’est par ces mots que Bernard Joannin a résumé la situation dans laquelle se retrouve l’Amiens SC après le départ de Christophe Pélissier, son emblématique entraîneur depuis décembre 2014. S’il assure que sa volonté première était de conserver l’ancien faiseur de miracles de Luzenac, affirmant même avoir été « au-delà de ce [qu’il] souhai[tait] pour garder Christophe Pélissier », Bernard Joannin souhaite désormais tourner la page et préparer l’avenir qu’il entend radieux pour le récent quinzième de Ligue 1 Conforama, préférant voir « le verre à moitié plein qu’à moitié vide ».

Reste à savoir désormais avec quel entraîneur à sa tête. « Nous vous donnerons le nom du nouvel entraîneur très rapidement, assure le président de l’Amiens SC. On va se donner une dizaine de jours, parce qu’il ne faut pas faire n’importe quoi non plus. » Et pour cause, succéder à Christophe Pélissier ne sera pas chose simple. Quoi qu’il en soit, Amiens espère attirer « un parmi les meilleurs » des entraîneurs actuellement sur le marché. « Je souhaite qu’il ait une expérience de la Ligue 1 ou des championnats internationaux et de préférence un Français mais je n’écarte pas l’idée d’un entraîneur étranger francophone, un entraîneur qui a l’esprit du jeu de transition et de combat qui est l’ADN de l’Amiens SC », précise Bernard Joannin. Qui assure par la même occasion « n’avoir discuté avec aucun autre entraîneur durant les négociations menées avec Christophe Pélissier ». 

Le départ de Christophe Pélissier acté, Bernard Joannin a d’ores et déjà « commencé à réfléchir à des noms pour son successeur ». Et comme pour le recrutement des joueurs, le dossier est désormais entre les mains de John Williams, l’indéboulonnable conseiller du président de l’Amiens SC. En attendant, il est acquis que Simon Lucq restera en charge de la préparation physique. Le futur rôle de Romain Poyet, encore sous contrat pour une saison, reste à définir. Enfin, à l’instar de Christophe Pélissier, son successeur devra très vraisemblablement se contenter d’un contrat de courte durée, deux ans comme l’exige la législation en vigueur pour l’embauche d’un nouvel entraîneur. Un frein supplémentaire dans la quête de l’oiseau rare ? Verdict attendu sous une dizaine de jours, donc. 

Romain PECHON

3 Commentaires

  1. Alain Perrin, ça serait bien, non ? Il a l expérience ligue 1 et vient de sauver les miches de qui s’y frotte s’y pique.

Laisser un commentaire