Alors que le football français traverse une des plus graves crises de son histoire, suite aux difficultés de paiement de Mediapro, le principal diffuseur des championnats de France de Ligue 1 et de Ligue 2, Bernard Joannin a tenu à défendre les dirigeants du football français et a rappelé que toute cette incertitude était aussi à l’origine de sa stratégie prudente durant l’intersaison.

Publicité


Une garantie de l’actionnaire

« Les recettes sont parties en fumées, on ne sait pas quand elles reviendront. Les entreprises subissent ces pandémies, sont affectées dans la conduite de leur entreprise, elles ont donc moins de moyens financiers pour promotionner leur entreprise à travers les partenariats avec nous. Et la petite cerise sur le gâteau, si je puis dire c’est la défaillance, pour l’instant, du diffuseur Mediapro. Je ne regrette donc pas d’avoir eu une attitude prudentielle dans la gestion de mon club. Remerciez le ciel d’avoir des dirigeants prudents ! On n’a pas dépensé nos économies parce que je sentais que l’année allait être dure ! Maintenant, c’est faux de dire qu’il n’y a pas de garantie, il y a une caution bancaire de l’actionnaire principal. Il existe plusieurs formes de garanties dans le monde de la finance et la plus belle est la garantie à première demande. Or, une garantie à première demande pour un milliard, ça n’existe pas ! Maintenant, les dirigeants de la Ligue ont déclenché cette garantie et les choses vont se dérouler devant les tribunaux. »

Publicité


Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Ligue 2 : Mediapro « mis en demeure de payer » par la LFP

Bernard Joannin (Amiens SC) : « Oswald me rappelle les gens que j’aime ! »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments