Durant cette période de confinement, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison de l’Amiens SC à travers les joueurs qui constituent l’équipe entraînée par Luka Elsner. Aujourd’hui, place à Bongani Zungu, auteur jusqu’ici dans un exercice contrasté.

Sa saison en bref

Après une saison dernière polluée par une grave blessure au genou, Bongani Zungu a pris du retard à l’allumage suite à sa participation à la Coupe d’Afrique des Nations, l’été dernier. En manque de rythme, l’international sud-africain a attendu le déplacement à Toulouse, fin août, pour honorer sa première titularisation. Première alternative au tandem Blin-Gnahoré, l’intéressé n’a finalement débuté que cinq matches sur la phase aller, dont la moitié entre la mi-novembre et Noël. Tout proche d’un départ durant le mercato hivernal (cf : la partie suivante), Bongani Zungu a pourtant retrouvé une place de choix durant cette même période, débutant les matches contre Reims, Brest, le PSG, Strasbourg et même Marseille. En finalité, sa saison est à l’image de celle de son équipe, assez frustrante au regard de son potentiel.

Son fait marquant

31 janvier 2020 – Alors que l’Amiens SC cherche une porte de sortie à Eddy Gnahoré depuis plusieurs semaines, c’est finalement Bongani Zungu qui fait ses bagages dans les dernières heures du mercato d’hiver. Objet d’une offre de prêt assorti d’une option d’achat, émanant du club espagnol de Majorque, le numéro 8 amiénois passait alors la journée du 31 janvier de l’autre côté des Pyrénées. Et alors que son transfert semblait acquis, les dirigeants picards faisaient finalement machine arrière, en raison de leur incapacité à trouver un remplaçant dans le money-time. Un transfert avorté qui obligeait Bongani Zungu à rebrousser chemin pour prendre place sur le banc de touche, le lendemain, contre Toulouse.

Sa déclaration 

« Après le premier carton jaune, j’aurais dû garder mon calme et j’ai perdu le contrôle. Je me sens mal pour l’équipe. Je dois m’excuser auprès de mes coéquipiers et je dois apprendre de cette situation. J’espère que je n’écoperai que d’un seul match. Plus généralement, je pense qu’on a bien débuté le match, on les a mis sous pression. Je voulais juste jouer et j’étais excité par ça. Je pensais que je devais mettre plus d’agressivité dans mon jeu. Je l’ai fait mais je dois apprendre à contrôler mes émotions. »

En zone mixte après son expulsion à Lille, le 8 janvier

Sa saison en stats

24 matches (21 en Ligue 1, 3 en coupe de la Ligue)

1 but, 1 passe décisive

6 cartons jaunes, 1 carton rouge

1203 minutes

A lire aussi : 

Bongani Zungu (Amiens SC) : « Choqué et très triste »

Amiens SC : Thomas Monconduit, le fil conducteur

Laisser un commentaire