Au terme de son traditionnel stage estival au Touquet, l’Amiens SC a disputé son premier match amical, vendredi dernier contre Boulogne-sur-Mer (0-2). Une reprise de contact avec le terrain qui a permis à certains de se montrer à leur avantage. Des performances qui restent néanmoins à relativiser en période de préparation. Tour d’horizon.

Publicité

Ils ont marqué des points

Sortant d’une bonne saison avec Dunkerque, Iron Gomis sait qu’il a gros à jouer durant cette préparation estivale. Dans un secteur de jeu où des départs vont bientôt être actés (Monconduit, Zungu et peut-être Blin), l’ancien pensionnaire du centre de formation pourrait bien tirer son épingle du jeu. Ce qui est sûr, c’est que sa première sortie avec l’équipe première, vendredi contre Boulogne-sur-Mer, fut très encourageante. Actif à la récupération et volontaire pour remonter le ballon, le milieu de terrain relayeur a posé des jalons fort intéressants.

Publicité

Autre jeune espoir aligné au coup d’envoi, Florian Bianchini a affiché par intermittences des qualités intéressantes, qui ne demandent qu’à être revues au fil de la préparation. Ailier de débordement, l’international U19 français doit encore se montrer plus incisif et sans doute passer un cap sur le plan psychologique pour pleinement se libérer. En attendant, il fait peut-être bien partie de ces joueurs qui pourraient vite taper à la porte de l’équipe première, cette saison.

Publicité

Après une première année en Picardie très décevante, Chadrac Akolo a été à coup sûr l’élément offensif le plus remuant au cours de ce match de préparation. Outre le fait d’avoir été à l’origine de la principale offensive amiénoise sur ce match, d’une frappe à l’entrée de la surface de réparation prolongée en corner par le portier boulonnais, l’international congolais a également été intéressant dans sa faculté à accélérer balle au pied. Une performance sans doute à relativiser au regard de l’adversité.

Ils ont déçu

Après une saison compliquée à Quevilly, Gaoussou Traoré n’a guère rassuré pour son retour à Amiens. Régulièrement rappelé à l’ordre par Luka Elsner, en raison d’un placement parfois aléatoire en phase défensive, le milieu de terrain a subi l’impact physique proposé par ses adversaires au cours de la première période. Replacé dans le couloir droit de la défense au retour des vestiaires, il n’a jamais existé sur le plan offensif et a eu des difficultés à bien fermer son couloir. Peu rassurant.

Régis Gurtner blessé à un doigt, Yohann Thuram sera visiblement amené à débuter la saison dans les buts de l’Amiens SC. Et si l’ancien Manceau a repoussé deux tentatives à bout portant, il a également fait preuve d’une cruelle fébrilité sur le premier but boulonnais. Quant à son jeu au pied, il n’a guère aidé des Amiénois en quête d’un premier relanceur, en l’absence des habituels titulaires en défense centrale.

Serhou Guirassy et Moussa Konaté sur le départ, Juan Otero a été désigné pour devenir le nouveau leader offensif de l’Amiens SC. Aligné à la pointe de l’attaque en première période, avec le soutien de Saman Ghoddos, le Colombien n’a tout simplement pas existé. S’il est vrai qu’il n’a pas été aidé par la faible maîtrise collective de son équipe, l’habituel ailier fut incapable de servir de relais, notamment dos au but, pour ses coéquipiers. Et alors que le jeu en profondeur semble l’un de ses principaux atouts, il fut particulièrement avare en appels.

A lire aussi : 

L’Amiens SC démarre sa préparation par une défaite

Luka Elsner (Amiens SC) : « D’une pauvreté forcément décevante »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

1 COMMENTAIRE

  1. Soyons sérieux 2 minutes.
    Y’a pas eu de top. Que des flops.
    Ce match c’est un carton jaune. Réagissons vite sur le recrutement

Laisser un commentaire