Amiens SC – Caen : Le maintien, où et « Caen » ?

Caen
Non, ce n'est pas l'Amiens SC en photo.

Match à gros enjeu ce week-end au Stade Crédit Agricole la Licorne. Face aux Amiénois, des Caennais en manque de confiance. Cependant, avec une qualification très difficile en Corse, l’humeur s’est amélioré en Normandie. Mais, dans le jeu, les malherbistes peinent toujours à rassurer leurs supporters. Avec un mercato hivernal quasi-inexistant, l’optimisme n’est pas de mise. Mais Caen a l’habitude de cette bataille du maintien. Petit tour d’horizon des forces en présence.

Caen cale lors du mercato hivernal

Les Normands souhaitaient un attaquant cet hiver. Malheureusement, à l’instar des Amiénois, ce mercato n’aura pas été aussi productif que souhaité. Une seule arrivée (si l’on omet l’aller-retour de Guilbert, transféré avant d’être prêté à Caen dans la foulée) et quelques départs de joueurs indésirables. Pas de quoi renforcer une équipe qui peine en championnat.

Départs : Alhadur (Châteauroux), Guilbert (Aston Villa), Marega (Cercles Bruges), Peeters (Zulte Waregem).

Arrivées : Guilbert (Aston Villa, p), Ndom (Reims).

La forme du moment

Que dire des dernières rencontres ? En championnat, c’est très compliqué avec 3 défaites. Cependant, 2 qualifications successives face à des équipes de niveau inférieur en Coupe de France rendent ce tableau de marche moins catastrophique. Donc, pour commencer cette période, 2 défaites à domicile (face à Lille 1-3 et l’Olympique de Marseille 0-1). Puis, une victoire aisée à Viry Chatillon, sur un score fleuve de 6-0. Ensuite, retour du championnat et une défaite à Montpellier (2-0). Pour finir, cette semaine, une qualification au bout des prolongations face à des Bastiais revanchards après leurs problèmes administratifs (2-2, 5-3 tab).

  • Caen 1 – 3 Lille (Ninga)
  • Caen 0 – 1 Marseille 
  • Viry Chatillon 0 – 6 Caen (Bammou, Khaoui x2, Tchokounte, Mbengue, Mouaddib)
  • Montpellier 2 – 0 Caen
  • Bastia  2 – 2  Caen (Tchokounte, Ninga)

Caen en perte de vitesse

Comment est-ce possible d’enchaîner les contre-performances avec une attaque composée de Tchokounte, Ninga, Bammou, Beauvue, Crivelli et Khaoui ? Des joueurs avec des profils intéressants, rapide ou technique. Au milieu, Fayçal Fajr fait des merveilles avec sa vivacité. Et la défense possède des joueurs confirmés.

Mais, comme l’a si bien dit un grand coach français, « on ne fait pas une équipe avec des CV ». En effet, la mayonnaise ne prend pas. Aucune relation bien claire n’est créée entre tous ces joueurs offensifs. Fajr, quant à lui, a tendance à jouer un peu tout seul. Et la défense est souvent prise de vitesse et se relâche assez facilement. Cependant, il faut noter que le gardien caennais n’est pas des plus rassurants. Capable du meilleur, mais surtout du pire, Brice Samba peut parfois passer au travers du match.

La pépite : Saïf-Eddine Khaoui

Joueur appartenant à l’Olympique de Marseille, l’ancien Troyen a été de nouveau prêté à un autre club de Ligue 1 Conforama. Joueur d’instinct, doté d’une bonne frappe de loin, il possède une capacité à bien se déplacer. Techniquement, il n’est pas loin d’un Fajr au sein de cette équipe. Cependant, il disparaît souvent pendant les matches. Et, avec une descente avec l’ ES Troyes AC la saison dernière, il pourrait endosser le costume du chat noir en cas de rétrogradation des Normands en fin de saison.

Les dirigeants amiénois l’ont dit. Ce match nécessite l’union sacrée. En cas de victoire picarde, l’adversaire du soir basculerait dans la zone rouge et pourrait ne pas s’en remettre. Leur entraîneur avait pour habitude de nommer l’Amiens SC comme le Real Madrid, puis le Barça du National à l’époque où il entraînait Dunkerque. Aux Amiénois de montrer que, cette saison, malgré leur maillot, ce ne sera pas le Barça de Caen qui viendra à La Licorne. 

Kévin KONRAD

Laisser un commentaire