Amiens SC – Caen : Les notes du match

Notes du match
Amiens recevait Caen

Match sous haute tension au Stade Crédit Agricole la Licorne. Alors que les supporters s’étaient mobilisés pour encourager l’équipe, les Amiénois ont d’abord éprouvé des difficultés à se procurer des occasions. Mais, à force de patience, ils sont venus à bout d’une équipe caennaise qui ne laissera pas un souvenir impérissable aux amoureux du beau football. Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois.

Régis Gurtner (6,5)

S’il en est un qui a passé une soirée paisible, c’est bien lui. En effet, il a réalisé quelques arrêts plutôt simples et a également bien été aidé par sa défense. Seul bémol, assez récurent, une légère maladresse dans ses relances, souvent mal cadrées. Mais il a plutôt bien fait le travail qui lui est demandé.

Emil Krafth (6)

En première période, il avait décidé de beaucoup se projeter. Mais quelques pertes de balle ont laissé un espace béant dans son dos. Face à Ninga, il a tout d’abord peiné avant de prendre la mesure de l’adversaire, jusqu’à l’éteindre en seconde période.

Prince Gouano (6) 

Comme dit précédemment, si le gardien amiénois a gardé sa cage inviolée, il le doit à la bonne performance de sa défense. Avec son nouveau compère de l’axe, il forme une paire complémentaire. Quelques petites erreurs de relance mais sans grand impact sur le résultat. Il a bien suivi Crivelli tout au long de la rencontre, un joueur pourtant difficile à prendre et dur sur son adversaire.

Jordan Lefort (8)

En un mot : BRAVO. Jordan en impose au fur et à mesure des rencontres. Véritable tour de contrôle de la défense, il a repoussé de nombreux assauts et a souvent été la première rampe de lancement. Son jeu de tête a été utile en fin de match quand les centres caennais se multipliaient. S’il était une solution de secours il y a peu, il est aujourd’hui un titulaire indiscutable.

Bakaye Dibassy (5,5)

Si Krafth s’est beaucoup retrouvé aux avant-postes, Bakaye a été plus sobre en se concentrant sur le travail défensif. En effet, avec un adversaire direct (Guilbert) très bon dans les centres, il valait mieux contenir les actions. On aurait aimé le voir apporter un plus offensivement, mais son match reste tout à fait correct.

Eddy Gnahoré (3,5)

Très peu titularisé sur les dernières rencontres, il a donné raison à son coach. En effet, il semble moins en jambe et a perdu de nombreux ballons. Se positionnant entre les lignes, il a rarement été trouvé. L’enchaînement des matches jouera surement en sa faveur.

Thomas Monconduit (6)

Match aux deux visages pour Thomas. Une première période un peu difficile, durant laquelle le milieu amiénois a été dominé par l’aisance technique du duo Khaoui/Fajr. Mais, en seconde mi-temps, il a mis plus d’impact, quitte à parfois balancer le ballon dans des situations délicates.

Saman Ghoddos (6)

Saman, de retour après une coupe d’Asie où il a échoué en demi-finale, a eu un peu de mal à entrer dans la rencontre. Peinant à se situer sur le côté gauche, il est souvent rentré dans l’axe, laissant le champ libre aux attaques adverses. Mais, après la pause, il a retrouvé de sa superbe. Il délivre un amour de passe décisive pour Konaté sur un corner joué à deux avec Mendoza. Puis, sur la fin de match, il a défendu comme un beau diable le maigre avantage des Amiénois.

John Stiven Mendoza (6)

Le Colombien a réalisé une performance de bonne facture. Présent dans les petits espaces, il n’a pas hésité à parfois mettre le pied. De plus, il a récupéré quelques ballons, une caractéristique qui n’est pas son atout principal logiquement. Il est remplacé par Erick Pieters qui aura découvert la Licorne pour quelques minutes.

Moussa Konaté (6)

Dans un système qu’il n’a pas l’habitude de pratiquer, Moussa a commencé timidement cette rencontre. Décrochant un peu trop, il n’était donc pas à la concrétisation dans la surface. Mais, en seconde période, il délivre le stade sur une jolie tête qui trompe le malheureux Brice Samba, impuissant. Remplacé très rapidement après ce but, il laisse sa place à Cheick Timité qui se sera procuré une petite occasion.

Serhou Guirassy (5,5)

Il avait souvent été hors-jeu face à Rennes. Aujourd’hui, Serhou a montré un peu plus ce dont il est capable. Cependant, en début de match, il a raté quelques remises et a souvent été dos au but. Une tâche qui est dévolue en principe à Konaté. Mais, au fil du match, il a de mieux en mieux remisé ces ballons. Remplacé par Alexis Blin, entré en jeu pour maintenir le score.

Christophe Pélissier (6) 

Un changement de système qui permet de remporter les trois points. Si tout n’a pas été parfait, il avait misé sur une attaque fournie (avec 4 joueurs offensifs et 2 milieux plus relayeurs que récupérateurs). Bien lui en a pris tant Caen a attendu les Amiénois pour les piquer en contre. Un choix fort qui est validé par le résultat.

Monsieur Wattelier (Arbitre) (4)

Un arbitrage ressenti comme étant un peu à sens unique. Il a haché la rencontre en sifflant beaucoup contre les Amiénois quand Caen attaquait. Mais n’a pas forcément fait de même dans l’autre sens.

SM Caen (3,5)

Un plan de jeu bien défini (attendre et contrer), plutôt bien réalisé. Mais pas très ambitieux avec un jeu assez rugueux. De plus, ils ont souvent essayé d’obtenir des fautes en se jetant au sol. Mais un manque de Fair-Play en fin de rencontre quand Gouano, au sol, demande à ses partenaires de dégager en touche. Une touche jouée par les Caennais qui mène à la plus grosse occasion de ces derniers. Ajoutons le comportement de Fajr (disant à Ghoddos qu’il l’attend à la sortie) et de Crivelli « le déménageur » dans les points négatifs du match.

Kévin KONRAD (avec R.G., M.G., V.R., B.L.).

2 Commentaires

  1. Ct ni Rennes, ni Lille, ni Lyon… Cependant on l’a fait! Non sans mal certes, logique le Stade Malherbe joue egalement sa survie.
    Je noterais egalement que c l’apport de GUIRASSY, le retour de KONATE, de GODDHOS,
    de MENDOZA, qui rendent la defense impermeable ! Logique c le Foot, lorsque tu c que tu peux faire mal devant, la defense a moins de pression ! Continuons ainsi nous sommes dans le vrai… Merci Christophe ainsi qu’a ton staff….

Laisser un commentaire