Amiens SC – Caen : les tops et les flops

Moussa Konaté Sénégal

Après la sixième victoire de l’Amiens SC face à Caen (1-0), le 11 Amiénois vous livre les tops et les flops de la rédaction pour cette rencontre.

On a aimé :

Un 4-4-2 audacieux et finalement payant

Pour ce match charnière, Christophe Pélissier avait donc laissé au vestiaire son schéma tactique de prédilection en 4-2-3-1 pour un 4-4-2 résolument offensif avec un quatuor Mendoza, Ghoddos, Guirassy et Konaté aligné d’entrée. Même si ce pari a pu entraîner un certain déséquilibre en première mi-temps, il a permis à Amiens de se procurer de nombreuses situations de buts dont une a suffi pour plier le match. Au delà d’un coup tactique, ce schéma adopté par le coach amiénois s’apparentait aussi à un message fort donné à ses joueurs pour aller chercher une victoire si importante dans la course au maintien. Un message que ses hommes ont reçu à 100%.

Le retour du Konaté buteur !

Ayant raté près de 3 mois de compétition à la suite de sa blessure aux adducteurs, le buteur amiénois, après un retour sur la pointe des pieds depuis son retour à la compétition, connaissait donc samedi soir sa première titularisation depuis des lustres. Pas toujours idéalement servi par ses coéquipiers en première mi-temps, c’est sur une tête pleine de finesse après un service aux petits oignons de Saman Ghoddos, que le goleador sénégalais a fait basculer une rencontre jusque-là si indécise. Ce match prouve à quel point Moussa Konaté porte l’attaque de l’Amiens SC depuis son arrivée en Picardie. Un retour qui donne beaucoup d’espoir pour la suite de l’opération maintien.

L’union sacrée validée !

Si l’on a pu craindre en marge de ce match, une certaine gronde des supporters envers le board de l’ASC quant à un mercato d’hiver pas tout à fait raccord avec les annonces faites fin décembre, celle-ci est finalement morte dans l’œuf. Après l’union sacrée demandée par le club à grands renforts de publications sur les réseaux sociaux, le public de la Licorne s’est finalement rangé derrière son équipe, l’enjeu du match ayant pris le pas le fiasco du retour raté de Gaël Kakuta. Avec une Tribune Nord Amiens en forme et donnant le la, La Licorne a su donner de la voix dans les moments charnières du match et a été à la hauteur de l’enjeu. On décrète l’union sacrée permanente maintenant ?

On n’a pas aimé :

L’improbable raté d’Eddy Gnahoré en fin de première mi-temps.

S’il ne fut finalement pas préjudiciable, l’incroyable occasion ratée par le meilleur buteur amiénois (finalement rejoint à l’issue de la rencontre par Moussa Konaté avec 4 réalisations chacun), est sans doute le seul petit point noir de la soirée coté amiénois. À la suite d’une longue ouverture de Jordan Lefort et d’une belle remise de Serhou Guirassy, Eddy Gnahoré, pourtant seul face au but normand, voyait sa reprise s’envoler dans le ciel picard. No stress Eddy, on sait que tu vas la mettre au Vélodrome samedi prochain 😉 .

Le fair-play caennais oublié dans le bus

Il y eu d’abord, cette touche non redonnée à Amiens après un dégagement de Régis Gurtner à la suite d’une blessure, puis cet octogone sans règle proposé par Fayçal Fajr à Saman Ghoddos et enfin les nombreuses échauffourées après le coup de sifflet final… Ok la frustration d’une nouvelle défaite en est sans doute la raison mais nos amis caennais ne sortent pas vraiment grandis de cette rencontre finalement perdue sur tous les points…

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

Laisser un commentaire