Publicité


Dans un stade Crédit Agricole la Licorne sans public, l’Amiens SC a disputé son deuxième match de préparation contre Chambly, ponctué par un match nul et vierge (0-0) ce samedi. Si une certaine intensité fut retrouvée et qu’un duo au milieu de terrain est peut-être né, l’entente en attaque reste encore à parfaire. Découvrez les principaux enseignements de cette confrontation.

Publicité


Une intensité (re)trouvée

Une semaine après avoir été mangé dans les duels contre Boulogne-sur-Mer, l’Amiens SC a clairement haussé le ton dans ce domaine spécifique face à Chambly. Bien plus mordants et tranchants, parfois même à la limite de la légalité dans certains duels, les hommes de Luka Elsner ont proposé une intensité qui sera nécessaire pour exister en Ligue 2 cette saison. Et même si les Camblysiens semblaient un peu dans le dur physiquement, cette dureté collective a permis à la défense d’être moins sous pression et de réaliser son premier clean sheet de l’intersaison.

Blin-Gomis, un duo prometteur

Thomas Monconduit et Bongani Zungu en instance de départ, Luka Elsner va vraisemblablement reconstruire son entre-jeu autour d’Alexis Blin, capitaine face à Chambly en l’absence de Régis Gurtner. Pour accompagner l’ancien Toulousain, Iron Gomis a clairement marqué des points sur ces deux premiers matches. Endurci par son prêt à Dunkerque, il dispose du profil de relayeur idoine pour former un tandem cohérent et complémentaire avec Alexis Blin. « On a le sentiment d’avoir des garçons qui sont prêts à ratisser beaucoup de ballons, qui sont forts dans l’impact et qui nous permettent d’avancer, juge Luka Elsner. Il y a une certaine cohérence à les voir ensemble au milieu de terrain. »

Publicité


Otero-Ghoddos, entente à parfaire

Si Amiens doit tout reconstruire sur le plan défensif, son secteur offensif devrait s’articuler autour du tandem Otero-Ghoddos. Tous deux repositionnés dans l’axe, après avoir majoritairement évolué respectivement à droite et à gauche ces deux dernières saisons, les deux hommes peinent encore à prendre leurs repères. Surtout, leur entente pose encore question aujourd’hui. Joueur technique et adepte de redoublements dans les petits espaces, Saman Ghoddos n’a pas encore trouvé en Juan Otero le coéquipier idoine pour combiner et déstabiliser les défenses adverses. Quant au Colombien, il demeure sevré de bons ballons dans la profondeur pour tenter de faire parler ses qualités d’explosivité et de vitesse.

Publicité
Publicité


A lire aussi :

Luka Elsner (Amiens SC) : « On est encore loin des exigences mais on a fait un petit pas »

Amiens SC – Chambly : les tops et les flops

Amiens SC : Luka Elsner « attend plus de Akolo, Ghoddos et Otero »

Publicité
Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nabla
Nabla
1 mois il y a

Iron Gomis peut jouer un role de doublure au milieu mais ne peut pas etre titulaire pour esperer une remontée en ligue 1…
Theo Valls et Arnaud Lusamba sont libre comme l’air et formeraient un milieu à 3 incroyable avec Blin… qu’attendons nous…