Amiens SC : Comme un air de finale !

Amiens SC

Seizième avec deux points d’avance sur le barragiste, l’Amiens SC peut officialiser son maintien en Ligue 1 en cas de victoire à Monaco, samedi soir. A l’inverse, un nul ou une défaite pourrait pleinement rabattre les cartes. Présentation de ce duel à enjeu.

La pression est sur Monaco

Qui aurait parié en début de saison que l’Amiens SC se rendrait à Monaco, à l’occasion de l’avant-dernière journée, pour un choc dont l’enjeu est le maintien en Ligue 1. Personne, et sûrement pas Christophe Pélissier, l’entraîneur amiénois. « Quand on s’appelle Monaco, on ne s’attend pas à jouer le maintien à l’avant-dernière journée quand on reçoit Amiens, reconnaît-il. L’an dernier, on y était allé à peu près à la même période, ils jouaient la Ligue des Champions et nous le maintien. Cette année, c‘est assez surprenant qu’on ait les mêmes objectifs. Après on ne va pas disserter sur Monaco, il y a beaucoup de monde qui le fait à notre place et toute la semaine. » 

Et pour cause, le club de la principauté réalise une saison catastrophique. Relégable à la trêve, le vice-champion de France en titre pensait s’être mis définitivement à l’abri au bénéfice d’un bon mois de février. Finalement, à l’instar d’Amiens, Monaco se retrouve empêtré dans la lutte pour le maintien jusqu’au bout. « Sur le papier, c‘est plus logique que l’on soit dans cet objectif-là plutôt qu’eux. Mais s’ils sont là, c’est qu’il y a des raisons. Je sais que l’on a des choses à opposer et que ce match est peut-être plus difficile à préparer pour eux que pour nous. On a quand même mis en difficulté des équipes comme Montpellier et Saint-Etienne et je me dis que Monaco n’est pas supérieur à ces équipes. »

Amiens toujours maître de son destin

Et ce n’est pas la lecture des derniers résultats de l’AS Monaco qui peuvent lui donner tort. Car si Amiens reste sur sept matches sans victoire, Monaco a concédé quatre défaites sur la même période. Surtout, les Monégasques n’étaient pas conditionnés sur le plan mental à jouer le maintien. Un atout de choix pour Amiens qui n’a affiché que ce seul objectif cette saison. « On est prêt. Est-ce qu’ils le seront ? La question est là, lance Christophe Pélissier. L’idée est donc de maintenir Monaco dans son doute et son manque de confiance. » Une approche du match très certainement partagée par Leonardo Jardim, désireux lui aussi de profiter de la faiblesse adverse. « Je pense qu’ils doutent plus que nous car ce serait un accident industriel pour eux de descendre », poursuit son homologue picard.

A en croire Christophe Pélissier, c’est donc sans la moindre pression et même la possibilité de frapper un grand coup que l’Amiens SC aborde ce match sur le Rocher. « Je ne vois pas pourquoi on aurait à douter en allant à Monaco. Si on gagne on est maintenu, alors qu’eux ils ne le seront pas forcément s’ils gagnent, rappelle-t-il. Que risque-t-on en allant à Monaco, si ce n’est de faire un gros match ? » Déjà de se faire dépasser par Monaco en cas de défaite et peut-être bien rattraper par Caen en déplacement chez l’imprévisible Olympique Lyonnais. « J’ai affiché en début de semaine le classement aux joueurs, amorce Pélissier. Je leur ai dit qu’on est premier de ce classement des cinq équipes qui jouent le maintien, avec deux points d’avance, et il faut être dans les deux premiers pour se maintenir. On a les cartes en main et la volonté de finir le travail. »

Dès ce samedi à Monaco ? C’est une possibilité. Et si tel n’était pas le cas, l’Amiens SC est prêt à lutter jusqu’à la dernière seconde de l’ultime rencontre. Tout en espérant un dénouement heureux le plus rapidement possible. Une troisième saison de suite en Ligue 1 en dépend.

Romain PECHON

AS MONACO – AMIENS SC 

37ème journée de Ligue 1 Conforama

Samedi 18 mai, 21 heures

Arbitre : M. Turpin

Laisser un commentaire