Amiens SC Chedjou
Panoramic

Alors que l’on ne pensait ne plus le revoir sous le maillot de l’Amiens SC, Aurélien Chedjou a effectué son retour contre Châteauroux, le week-end dernier. Et même si des rumeurs font état d’un possible départ vers la Turquie, le défenseur central de 35 ans postule à nouveau pour débuter la rencontre face à Pau, ce samedi. Que pensez-vous de ce retour du diable Vauvert ?

Publicité


Chedjou, une alternative cohérente

Si la récente titularisation d’Aurélien Chedjou à Châteauroux a surpris tout son monde, celle-ci n’était finalement pas totalement incongrue, en dépit de la préparation estivale perturbée et des réelles envies de départ de l’intéressé. Alors que l’Amiens SC connaît un début de saison poussif, marqué par une grande instabilité au sein de son effectif forçant même Luka Elsner a lancer dans le grand bain de très jeunes joueurs comme Nathan Monzango, le retour de l’international camerounais ramène une certaine stabilité et une vraie dose d’expérience au sein d’un secteur défensif recomposé dans sa quasi-totalité durant l’intersaison.

Publicité


S’il n’a pas toujours brillé la saison dernière, Aurélien Chedjou était toutefois sur une pente ascendante avant l’interruption de la saison pour cause de confinement. Le tout aux côtés de Nicholas Opoku, avec lequel il formait une charnière totalisant trois clean sheets en sept sorties communes. Or, c’est de nouveau avec l’international ghanéen que l’ancien Lillois a fait la paire à Châteauroux le week-end, le tout pour un nouveau match sans avoir encaissé le moindre but. Même si cette solution n’est peut-être (sans doute ?) que temporaire, Luka Elsner dispose de certitudes au sujet de la doublette Chedjou-Opoku.

Publicité


En attendant le retour de blessure de Molla Wagué, destiné à devenir titulaire, l’alternative Chedjou est donc tout à fait cohérente, permettant également de ne pas trop tirer sur la corde avec Nathan Monzango, qui demeure un très jeune joueur encore en phase d’apprentissage. 

Publicité


R.P.

Quel message envoyé à la jeunesse !

Certes, l’ancien champion de France peut apporter de la stabilité et de l’expérience dans une défense extrêmement rajeunie, mais le message envoyé aux jeunes est tout bonnement catastrophique. Pourtant impliqué et performant malgré son inexpérience dans le monde professionnel, Nathan Monzango avait géré à merveille son lancement dans le grand bain de la Ligue 2, épatant son monde et donnant à son duo avec Nicholas Opoku une fière allure, permettant de croire aisément à une défense plutôt performante, notamment avec le retour de Régis Gurtner devant les filets.

Mais dès lors que l’aspect financier est arrivé en ligne de compte, le niveau réel du jeune défenseur central n’avait plus aucune importance. La prime au « dégraissage » des gros salaires a alors pris le dessus sans trembler. C’est pourtant oublier facilement le manque d’implication à porter les couleurs de l’Amiens SC en Ligue 2 de Chedjou. Officiellement malade de la Covid pendant plusieurs semaines, l’ex-international camerounais n’a ensuite pris part à aucun match amical, Luka Elsner ne souhaitant pas impliquer les joueurs ayant la volonté de partir dans la préparation samarienne.

La surprise fut donc importante et l’incompréhension tout autant face à un Aurélien Chedjou passant de « lofteur » à titulaire, évinçant ainsi un jeune prometteur des tablettes alors que Molla Wagué est arrivé, bien que blessé. De quoi jeter encore un peu plus le flou sur le projet « Amiens SC » et sur la place laissée aux jeunes, aussi talentueux qu’ils soient.

A.R.

Votre avis compte ! 

A lire aussi : 

Amiens SC : Aurélien Chedjou distingué

Amiens SC : Les raisons du retour surprise d’Aurélien Chedjou !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire