Amiens SC : Découvrez votre onze type de la décennie

mercato Amiens SC La 11 Amiénois

Du National à la Ligue 1, en passant par une perte du statut professionnel et à une double montée dans l’élite du football français, la décennie de l’Amiens SC a été mouvementée. A cette occasion, le 11 Amiénois vous a replonge dans ces dix années qui ont changé le club picard et vous a offert l’opportunité de mettre en avant les hommes qui ont fait cette décennie. Découvrez votre onze type de la décennie écoulée. 

La suite après cette publicité

Régis Gurtner, haut la main

Arrivé à l’été 2015 à l’Amiens SC, Régis Gurtner a rapidement fait l’unanimité. Homme de toutes les montées et des maintiens en Ligue 1, l’Alsacien de naissance est tout simplement responsable des belles heures du club picard ces dernières années. En effet, le portier amiénois s’est mué en muraille en Picardie. Avec 168 matches disputés toutes compétitions confondues, ce ne sont pas moins de 52 rencontres où il a gardé ses cages inviolées. En Ligue 1, ce sont 24 clean-sheets à mettre à son actif en 93 rencontres.

La suite après cette publicité

Prolongeant une grande tradition des bons gardiens passés par l’Amiens SC, Régis Gurtner a tout simplement ébloui le club picard de son talent. Le portier a complètement éclipsé la concurrence sur cette décennie. Ne découvrant l’élite qu’avec l’Amiens SC à 29 ans, le gardien amiénois a permis au club d’obtenir son maintien avec brio. Chouchou des supporters, le natif de Saverne peut se targuer d’avoir une chanson à son nom à la Licorne. Régis on fire, la Ligue 1 est terrifiée.

La suite après cette publicité

Emil Krafth, une année marquante

Il a beau n’avoir disputé qu’une seule saison en Picardie, Emil Krafth a marqué les supporters de l’Amiens SC. Intrinsèquement le plus talentueux des latéraux droits ayant évolué au club durant la décennie, l’international suédois avait débuté sur les chapeaux de roues, livrant deux premiers mois très accomplis. Plus en souffrance en deuxième partie de saison, l’actuel joueur de Newcastle a néanmoins eu votre préférence par rapport à Oualid El Hajjam.

La suite après cette publicité

Prince Gouano, taille patron

Dans une défense aux forts accents de braqueurs, Prince Gouano prend place dans l’équipe de la décennie. En Picardie lors de la première saison en Ligue 1 d’Amiens, le défenseur a tout simplement fait preuve de leadership et de détermination. Pour preuve, l’Amiens SC a terminé cette saison à la quatrième place des défenses de Ligue 1. Une performance à noter pour un promu et encore plus pour sa première dans l’élite. Toujours au club, sa présence est toujours un plus dans le collectif.

Khaled Adenon, tête forte

Braqueur originel, Khaled Adenon a vécu les plus belles heures de l’Amiens SC. C’est au Béninois que le club picard doit son salut en National. En effet, le capitaine de la montée a rapporté de nombreux points précieux en inscrivant dans les derniers instants les buts victorieux de la fin de saison. Sur la série de douze matches sans défaites, l’actuel joueur d’Al-Wahda a marqué à trois reprises dont l’unique but du match de la montée contre Belfort.

Julien Ielsch, le guerrier de la décennie

De passage à deux reprises en Picardie sur cette décennie, Julien Ielsch s’est naturellement imposé en leader. Dans un premier temps, le Belfortain a vécu la remontée en Ligue 2 en 2010-2011 puis l’enfer de la saison suivante dans l’antichambre de l’élite. Toujours au club après cette saison très compliquée, le latéral gauche réalisait une parenthèse au Red Star, devenant champion de National avant de revenir à Amiens à l’été 2015. Au cœur des plus belles heures amiénoises, l’ancien numéro 23 amiénois a découvert la Ligue 1 avec le club picard à 34 ans. Depuis, Julien Ielsch a pris sa retraite sportive et s’occupe de la jeune garde amiénoise.

Thomas Monconduit, braqueur de la décennie

Au club depuis 2015, Thomas Monconduit est le capitaine des Braqueurs. Etant de tous les plus beaux matches de cette décennie, le milieu s’est réellement imposé lors de la deuxième partie de saison de National remontant ainsi l’ASC au classement jusqu’à retrouver le podium. En Ligue 2, alors qu’il fait partie des joueurs qualifiés de « chèvres » par un média national, le joueur formé à Auxerre termine en tête des joueurs du championnat de ce même média. Au coup-franc du but de Bourgaud, le capitaine de la montée en Ligue 1 a su nettoyer les lucarnes, offrant de points précieux en Ligue 2. Brest, Strasbourg en Ligue 2, le natif de Drancy a dernièrement réitéré en Coupe de la Ligue contre Rennes. Attachant, Thomas Monconduit prend logiquement place dans cette équipe de la décennie.

Tanguy Ndombélé, l’éclosion

Comment qualifier le génial Tanguy Ndombélé ? Il s’agit peut-être du meilleur joueur aperçu à la Licorne à ce jour. Arrivé de Guingamp pour faire ses classes avec la réserve, le néo-international français a progressivement intégré le onze des Braqueurs en Ligue 2. En équipe première à peine plus d’une saison, le natif de Longjumeau s’est démarqué lors du déplacement à Sochaux. En effet, alors rapidement mené, l’Amiénois s’est mué en double buteur. A deux journées de la fin de la Ligue 2, Amiens prend position à la deuxième place du championnat. Après une montée incroyable, le milieu de terrain impressionne sur ses quelques matches en Ligue 1, loin d’être impressionné par l’élite. Appelé avec les Espoirs, Tanguy Ndombélé quitte Amiens pour Lyon, découvre l’équipe de France de Didier Deschamps et a depuis rejoint la Premier League à Tottenham.

Gaël Kakuta, la pièce maîtresse

Si Tanguy Ndombélé est un des meilleurs joueurs vus à Amiens, Gaël Kakuta ferait un bon deuxième. En effet, créatif, dribbleur, décisif, l’international congolais a fait les belles heures amiénoises lors de la saison 2017-2018. Le club jouant pour la première fois dans l’élite, le Lillois prend les commandes de l’attaque amiénoise. Auteur des plus belles offrandes, ses coéquipiers ont pu se régaler de ses magnifiques passes. De retour en Picardie cette saison, l’ancien de Chelsea apparaît moins décisif mais est toujours capable d’exploits individuels dont lui seul à le secret.

Emmanuel Bourgaud, au-delà même de la décennie

Au-delà de cette décennie, Emmanuel Bourgaud restera étroitement lié à l’histoire picarde. En effet, l’Angevin de formation a marqué son passage à l’Amiens SC grâce à son but mémorable. Sa frappe a tout simplement fait basculer cette décennie et l’histoire de ce club. Arrivant de Colmar en 2015, l’ancien numéro 10 amiénois a participé aux montées consécutives de l’Amiens SC. Sur cette décennie, Manu ne pouvait pas ne pas être dans l’équipe-type. 90+6 à jamais.

Steven Mendoza, l’éloge du talent

Très prometteur à son arrivée, Steven Mendoza a finalement connu une première saison complète assez frustrante sous le maillot de l’Amiens SC. Blessé au mois de septembre, le Colombien a quasiment été éloigné des terrains durant l’intégralité de la phase aller. Exaspérant entre janvier et mai, en raison d’une nonchalance certaine et d’une incapacité à se fondre dans le collectif il a failli quitter le club durant l’été. Faute d’accord tripartite, l’ailier est finalement resté en Picardie pour livrer une première partie de saison canon. Avec six buts toutes compétitions confondues entre septembre et décembre, Steven Mendoza a surnagé au cœur d’un collectif qui s’est progressivement délité. De quoi susciter des espoirs pour la suite, à moins qu’un transfert soit finalisé cet hiver.

Moussa Konaté, le serial buteur

Après deux saisons et demi en Ligue 1, Moussa Konaté s’inscrit toujours comme le meilleur buteur amiénois. Profitant des offrandes de Gaël Kakuta, il finit sa première saison avec 14 pions. Double buteur lors de la première victoire amiénoise en Ligue 1, le Sénégalais s’est fait remarquer en mettant des doublés uniquement à domicile. Enfin, pour la première saison picarde en Ligue 1, le numéro 15 a parachevé le maintien amiénois en inscrivant un doublé face au PSG. Malgré une longue blessure, l’international sénégalais, a inscrit 7 buts la saison dernière. Enfin, il a récemment mis fin à une disette de huit mois en marquant le but de l’égalisation contre Dijon.

Le 11 de la rédaction : Gurtner – El Hajjam, Adenon, Gouano, Ielsch – Monconduit, Ndombélé, Kakuta – Bourgaud, Konaté, Pouye

A lire aussi : 

Amiens SC : l’attaque de la dernière décennie est…

Amiens SC : le milieu de terrain de la dernière décennie est…

Amiens SC : la défense de la dernière décennie est…

Amiens SC : le gardien de la dernière décennie est…

Laisser un commentaire