Amiens SC Elsner

Si décisif sous l’ère Christophe Pélissier, notamment lors de la saison 2016/2017 en Ligue 1, le banc de touche amiénois s’est avéré bien moins décisif cette année. Décryptage de la situation avec analyse à l’appui de Luka Elsner, l’entraîneur de l’Amiens SC.

Publicité

L’exception Bodmer

Que ce soit contre le Gazélec, Brest, Lens ou bien évidemment à Reims, soir de la montée en Ligue 1, tout le monde se rappelle des points rapportés par les entrants lors des dernières saisons disputées par l’Amiens SC, tout particulièrement en 2016/2017, saison de la montée en Ligue 1. Cette année, les « jokers » picards ont été bien moins impactant. Pourtant, Chadrac Akolo avait parfaitement lancé la saison en marquant à Nice, moins de quinze minutes après son entrée en jeu, lors de la toute première journée de championnat en août dernier. Malheureusement, ce but n’aura pas rapporté le moindre point aux Amiénois, battus dans le temps additionnel par un coup de casque de Dante (2-1)..

Publicité

La sentence sera la même quinze jours plus tard, lorsque Bongani Zungu, entré à l’heure de jeu, pousse Alban Lafont à marquer contre son camp. Là encore, Amiens s’incline en encaissant un nouveau but dans les derniers instants, un mal qui aura rongé la formation entraînée par Luka Elsner sur l’intégralité de la saison. Inspiré dans ses changements à ce moment de la saison, le successeur de Christophe Pélissier peut toujours se féliciter d’avoir lancé Mathieu Bodmer à cinq minutes du terme lors du match nul acquis contre Lyon (2-2), mi-septembre, grâce à un but égalisateur du vétéran milieu de terrain. Ce dernier sera également à l’origine du but du break contre Marseille, un mois plus tard, trois minutes à peine après son entrée en jeu.

Publicité

Trois points glanés

Après ce match, Amiens traverse une véritable série noire avec un seul succès (1-0 contre Brest) en dix-sept rencontres de championnat. Durant cette période, Jack Lahne se signale en réduisant l’écart à Montpellier (4-2), en seulement quinze minutes de temps de jeu. Contre le Paris Saint-Germain, c’est Quentin Cornette qui offre l’ultime passe décisive du match à Serhou Guirassy (4-4). Enfin, Saman Ghoddos a arraché le point du nul à Marseille, à la dernière seconde, pour ce qui reste jusqu’ici le dernier match de l’ASC en Ligue 1. Au total, les joueurs entrés en jeu ont donc à peine rapporté trois points cette saison, celle de Mathieu Bodmer contre Marseille n’ayant fait que conforter la victoire amiénoise.

Une statistique parmi tant d’autres qui peut expliquer la saison galère vécue par Amiens. De quoi se questionner sur les changements en cours de match de Luka Elsner. « J’essaie de me préparer avec le staff avant la rencontre, pour pouvoir réagir sur certains scénarios. Parfois, on réagit même à la mi-temps, j’ai le match de Reims en tête. Généralement, le premier changement intervient entre la 55e et la 65e minute, souligne-t-il. Forcément, qu’il y a des moments où les changements auraient dû être faits différemment, avant, ou par d’autres personnes. Dans le cœur de l’instant, on tente de réagir par rapport à ce qui est en train de se passer. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas, je ne peux pas dire que j’ai tout le temps eu raison par rapport à ce que j’ai fait. »

Ce qui est sûr, c’est qu’Amiens doit regretter les points perdus en fin de match, le manque d’impact des joueurs entrés en jeu, à l’instar de Fousseni Diabaté à Brest, au moment de faire les comptes et alors que son avenir semble s’inscrire en Ligue 2, suite à l’arrêt prématuré et définitif de cette douloureuse saison 2019/2020. A moins d’un miracle et d’une victoire juridique dans le temps additionnel. Là, il n’y aura nul besoin de compter sur les joueurs ayant débuté le match sur le banc de touche. Sans doute une bonne nouvelle. 

A lire aussi : 

Bernard Joannin (Amiens SC) : « La justice est le seul rempart face à la décision de la Ligue »

Amiens SC : Une première offre ferme pour Gaël Kakuta

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire