Amiens SC : Eddy Gnahoré, symbole d’un recrutement manqué


Après un prêt encourageant, Eddy Gnahoré avait été définitivement transféré à l’Amiens SC l’été dernier. A l’image de nombreux joueurs, il n’a pas eu le rendement escompté. Et selon vous, il est le gros flop de la campagne de recrutement 2019/2020.

La suite après cette publicité

Des attentes déçues

Parfois malin, parfois mitigé, le recrutement amiénois pour la saison 2019-2020 a également failli à de trop nombreux postes-clés pour espérer un maintien. Et pour près d’un votant sur deux (47%), c’est Eddy Gnahoré qui cristallise les différents échecs du mercato estival de 2019. Après une bonne saison 2018-2019 sous forme de prêt avant d’être définitivement acheté, l’ancien palermitain n’a jamais réussi à confirmer et s’est montré décevant dans ses performances. Pourtant bien lancé, avec un but dès le premier match, Chadrac Akolo a également failli à sa tâche dans le secteur offensif, de quoi convaincre 28% de nos lecteurs à l’élire comme recrue le plus décevante pour cet exercice. Capable d’apporter de la vitesse et de la percussion, il a disparu des radars au fil de la saison sans jamais parvenir à y revenir.

La suite après cette publicité

D’une inconstance folle d’un match à l’autre, et parfois même au sein d’un même match, Fousseni Diabaté complète votre podium des déceptions parmi les recrues (17%). Capable de performances de haute volée, à l’image de sa rencontre face au PSG, mais aussi de coûter très cher, comme sur la pelouse de Brest, le joueur prêté par Leicester ne laissera pas un souvenir impérissable dans les cœurs des supporters de La Licorne. Enfin, c’est Haitam Aleesami qui termine à la quatrième place, avec 10% des votants l’ayant élu comme « recrue la plus décevante de la saison ». Intéressant sur son apport offensif, l’international norvégien s’est malheureusement trop souvent raté dans le secteur défensif. Débordé sur le plan de la vitesse, il a tenté de compenser par son état d’esprit, sans jamais réellement convaincre.

La suite après cette publicité

A lire aussi :

Amiens SC : Les bonnes pioches de John Williams (1/3)

Amiens SC : L’échec d’un recrutement risqué

Laisser un commentaire