Amiens SC : Élisez le joueur de la saison 2019/2020


En partenariat avec France Bleu Picardie, le 11 Amiénois vous propose d’élire le joueur de la saison de l’Amiens SC. Globalement décevante et ponctuée par une relégation difficile à avaler, cette cuvée ne restera pas dans les annales. Pourtant, certains joueurs ont réussi à tirer leur épingle du jeu. 

La suite après cette publicité

Composé de Mathieu Dubrulle et François Sauvestre de France Bleu Picardie ainsi que de Romain Pechon du 11 Amiénois et d’Antoine Caux du JDA, notre jury d’experts a ainsi sélectionné le trio en lice pour le trophée de meilleur joueur de la saison. Pour rappel, le premier empoche cinq points, le deuxième trois points et le troisième un point. À partir de leur choix, élisez le joueur de la saison 2019/2020.

La suite après cette publicité

Le choix d’Antoine Caux (JDA)

S’il ne devait en rester qu’un, ce serait celui-là : Régis Gurtner est sans conteste l’Amiénois qui, à son poste, figure parmi les tout meilleurs. Et même cette saison encore où sa défense et son équipe l’auront mis à rude épreuve. Sa régularité impressionne, ses réflexes aussi, sa simplicité toujours. Sa réponse évasive sur le plateau de l’Equipe du soir (« Il est trop tôt pour parler de mon avenir »), alors qu’il est toujours sous contrat, a le parfum d’un proche au revoir. Neuf buts en 28 journées (dont trois sur penalty, certes) pour Sehrou Guirassy. Des statistiques tout à fait honorables pour une équipe qui joue le maintien. L’attaquant a mis des buts importants. Les maux de cet ASC 2019/2020 ne venaient pas de ses performances sur le terrain (23 matchs, 23 titularisations). Alexis Blin le besogneux mérite sa place sur le podium. Il y a eu des matchs sans mais un état d’esprit irréprochable. Blin, ce n’est pas clinquant sur le papier mais c’est peut-être ce genre de profil, ces joueurs typés Ligue 1, pas trop bruyants mais travailleurs, qu’il aura manqué à cet ASC-là.

Le choix de Mathieu Dubrulle (France Bleu Picardie)

Malgré le nombre de buts encaissés (ndlr : 50), Régis Gurtner reste indiscutable. Tout simplement, parce qu’il a été le plus régulier sur l’ensemble de la saison. Une fois encore, il a réalisé des arrêts extraordinaires, devant Djiku à Strasbourg, contre Niane et Cavani récemment à la Licorne. Pour une mini erreur, il compense par dix arrêts qui rapportent des points. Sur les trois saisons en Ligue 1, c’est clairement le joueur le plus régulier, qui sort du lot. Alors oui il y a cette frappe flottante de Sanson à Marseille, cette relance au pied manquée contre Bordeaux. Maintenant, il a souvent été abandonné par sa défense, son équipe et il n’a jamais baissé les bras.  Meilleur buteur du club, Serhou Guirassy a franchi un cap même si on sent qu’il lui reste encore une marge de progression. Il a quasiment fait oublier Moussa Konaté, et sans ses pépins à l’automne il aurait fait une encore meilleure saison. Il pèse sur les défenses, il a provoqué des fautes, il a apporté du poids à l’attaque amiénoise. Sans lui, on a vu que cette équipe n’avait pas le même visage. Derrière ce duo indiscutable, Alexis Blin a affiché un état d’esprit irréprochable tout au long de la saison. Il n’est là que depuis deux ans mais on l’a senti complètement concerné, attaché au club. Il n’a jamais triché, contrairement à d’autres, et il a affiché une grosse débauche d’énergie au service du collectif.

La suite après cette publicité

Le choix de Romain Pechon (Le 11 Amiénois)

Meilleur buteur de la saison, avec neuf réalisations au compteur, Serhou Guirassy a été l’une des seules raisons d’y croire cette saison. Auteur d’un très bon début de saison, il a traversé une fin d’automne et un début d’hiver plus compliqué, la faute à une blessure contractée contre Strasbourg. Sur la pente ascendante avant l’arrêt définitif de la saison, il restait notamment sur deux prestations de grande classe contre Paris et Marseille. Rien que cela. De l’autre côté du terrain, Régis Gurtner a tenu la baraque en dépit des 50 buts encaissés. Derrière une défense plus poreuse que jamais, il est parvenu à sauver des points qui ont permis à Amiens de ne pas être largué dans la course au maintien. Le tout dans un contexte particulier suite au départ d’Olivier Lagarde, son mentor, puis le remplacement de son successeur, Nicolas Dehon, en milieu de saison. Incarnation de ce qui a fait le succès d’Amiens pendant quatre saisons, Alexis Blin n’est pas un braqueur. Pourtant, il est celui qui a le mieux incarné cet état d’esprit cette année. Avec ses qualités et ses limites, le milieu de terrain n’a jamais rien lâché, allant toujours au charbon pour ses couleurs. Ce qui n’a pas été le cas de tout le monde cette saison… Loin s’en faut.

La suite après cette publicité

Le choix de François Sauvestre (France Bleu Picardie)

Au-delà de son statut de meilleur buteur, Serhou Guirassy dégage cet impact du buteur, un peu à l’image de l’influence de Moussa Konaté lors de la première saison en Ligue 1. On sait qu’on peut se reposer sur lui pour gagner des matches. Dans la lignée de ses deux premières saisons en Ligue 1, Régis Gurtner a été l’un des plus réguliers, sauvant des points avec des arrêts réflexes magnifiques, notamment celle à Strasbourg au mois de février. Ensuite, il faut souligner la très bonne adaptation d’Arturo Calabresi, un joueur qui colle au profil des joueurs qu’on aime à Amiens. Il a très vite appris la langue, ce qui montre son état d’esprit, son professionnalisme et son envie de s’intégrer du mieux possible.

Le palmarès mensuel de la saison :

Août : Alexis Blin

Septembre : Serhou Guirassy

Octobre : Steven Mendoza

Novembre : Néant

Décembre : Arturo Calabresi

Janvier : Thomas Monconduit

Février : Régis Gurtner

À lire aussi : 

Thomas Monconduit (Amiens SC) : « Le recours du club est cohérent, j’y crois encore »

Bernard Joannin (Amiens SC) : « La France peut revenir sur sa décision et reprendre les championnats »

Laisser un commentaire