En partenariat avec France Bleu Picardie, le 11 Amiénois vous propose d’élire le joueur du mois de l’Amiens SC. Quinzième au terme du premier mois de compétition, avec une seule victoire au compteur, le club picard n’a clairement pas brillé en ce début de saison. Dans un tel contexte, il n’a pas été évident de dégager trois joueurs candidhatant pour le premier trophée de joueur du mois.

Publicité

Composé de Mathieu Dubrulle et François Sauvestre de France Bleu Picardie ainsi que de Romain Pechon et d’Adrien Rocher du 11 Amiénois et d’Antoine Caux du JDA, notre jury d’experts a sélectionné le trio en lice pour le trophée de meilleur joueur des mois d’août et septembre. Pour rappel, le premier empoche cinq points, le deuxième trois points et le troisième un point. À partir de leur choix, élisez le joueur du mois.

Publicité

* En cas d’égalité, le choix s’effectue selon le nombre de citations.

L’élection du joueur du mois

À partir de ces cinq avis, la présélection de trois joueurs pour le trophée de joueur du mois de l’Amiens SC se porte donc sur : Nicholas Opoku, Iron Gomis et Serhou Guirassy. Pour désigner le vainqueur, les votes sont ouverts jusqu’au jeudi 1er octobre à 13 heures.

Publicité


Le choix d’Antoine Caux (JDA)

Serhou Guirassy fait déjà les beaux jours de Rennes après avoir apporté le soleil rayon de soleil dans le ciel de l’ASC. En jouant et en marquant lors du premier match face à Nancy alors qu’il était en partance pour la Bretagne, l’attaquant avait fait fi du risque de blessure et montré son professionnalisme, son envie voire son respect vis-à-vis du club et du public. Une classe dont d’autres auraient pu s’inspirer. Jayson Papeau a exprimé cette envie et ce petit grain de folie qui manquent tant à l’équipe amiénoise. Le joueur de 24 ans se bat et semble l’un des rares à vouloir faire basculer les rencontres. Nathan Monzango, 19 ans, n’a pas encore son nom dans le dos de son maillot. Le défenseur qui n’avait même jamais joué avec la réserve avant d’être aligné en Ligue 2 a pourtant fait le boulot dans un effectif où d’autres sont rompus à la Ligue 1.

Le choix de Mathieu Dubrulle (France Bleu Picardie)

Amiens reste sur deux matches sans prendre de but et Nicholas Opoku n’y est pas pour rien. C’est un joueur solide, rugueux, parfois un peu trop, qui dans l’ensemble tient vraiment bien la baraque. Maintenant, il vaut mieux avoir un peu trop d’engagement que pas assez. En plus de cela, il a été tantôt associé à Chedjou, Wagué et Monzango, les conditions n’étaient pas simples et il a su s’imposer. Prêté l’an dernier à Dunkerque en National, Iron Gomis s’est rapidement imposé comme un titulaire crédible. J’attends un peu mieux au niveau de son apport offensif, mais je n’oublie pas qu’il a été baladé un peu partout, notamment sur le côté droit. Même s’il n’a pas marqué, on sent qu’il y a quand même quelque chose chez Stephen Odey. Il est surtout besoin d’être mieux entouré, de ne plus avoir autant la nécessité de décrocher pour toucher le ballon. En attendant, il se montre actif, proposant pas mal d’appels et il a obtenu le penalty inutile contre le Paris FC. Ça demande confirmation mais il est celui qui surnage depuis le départ de Guirassy.

Le choix de Romain Pechon (Le 11 Amiénois)

Selon moi, Nicholas Opoku est de manière incontestable le joueur du mois. Tout simplement parce qu’il est celui qui propose le plus de certitudes au sein de l’effectif amiénois aujourd’hui. Véritable roc défensif, il semble même au-dessus du lot dans cette Ligue 2 dont le niveau laisse à désirer. Avec lui, Amiens a terminé deux matches sans encaisser le moindre but. Deux matches où il a régné en maître au coeur de sa défense. Il était la bonne surprise de la préparation, il a en partie confirmé en ce début de saison. Titulaire à cinq reprises, Iron Gomis a démontré qu’il avait le niveau pour évoluer en Ligue 2. S’il reste sur une sortie plus poussive contre Pau, il ne faut pas oublier qu’il ne joue pas à son meilleur poste depuis deux matches. Davantage intéressant quand il forme un double-pivot avec Alexis Blin. Il n’a peut-être disputé qu’un match sur cinq mais il reste le seul attaquant qui est parvenu à marquer dans le jeu, lors de la première journée contre Nancy. Un seul match aura donc suffi à Serhou Guirassy pour intégrer de manière légitime ce top 3. C’est dire à quel point le secteur offensif de l’ASC est en difficulté.

Le choix d’Adrien Rocher (Le 11 Amiénois)

Revenu pour apporter son physique, sa lecture du jeu et ainsi stabiliser la défense de l’Amiens SC, Nicholas Opoku répond parfaitement à l’appel. Certes, l’Amiens SC a encaissé deux buts face au Paris FC, mais l’international ghanéen n’y était pas pour grand chose. Il a ensuite livré deux prestations de qualité lors des deux cleans sheets réalisés, le tout avec à chaque fois un partenaire différent dans l’axe. Cadre parmi les cadres, le nouveau capitaine Alexis Blin n’a pas forcément surnagé lors des trois rencontres disputées en septembre, mais il a apporté un plus indéniable à un des meilleurs systèmes défensifs de Ligue 2 en ce début de saison. Infatigable, aussi bien physiquement que mentalement, le milieu de terrain est indéboulonnable pour réussir quelque chose. Enfin, sur le plan offensif, seul Jayson Papeau a véritablement tiré son épingle du jeu. Virevoltant, très bon techniquement, il a su apporter des choses intéressantes, malgré un manque de prise de risque assez évident par moments. Néanmoins, il s’est montré très encourageant.

Le choix de François Sauvestre (France Bleu Picardie)

Nicolas Opoku a confirmé qu’il était particulièrement rassurant et costaud. Il revient à Amiens, en Ligue 2, le challenge est compliqué mais ce sera l’un des patrons de l’équipe. A lui de s’affirmer encore plus comme leader. Malgré le csc au Havre, Nathan Monzango mérite d’être cité. Dans un contexte loin d’être évident, il a prouvé qu’il pouvait être une bonne solution de doublure en défense centrale. Surprise de ce début de saison, Iron Gomis a été discret et efficace, formant une bonne doublure avec Alexis Blin sur les deux premiers matches. Je pense qu’il va vite progresser et s’imposer.

À lire aussi : 

Amiens SC : Luka Elsner « ravi » du retour de Nicholas Opoku

Iron Gomis (Amiens SC) : « On a le potentiel pour prétendre à de belles choses »

Ligue 1 : Guirassy au sommet avec Rennes !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire