Amiens SC : Embouteillage au milieu ?

Amiens SC Blin
Panoramic

Quatorzième après onze journées de championnat, l’Amiens SC a néanmoins des certitudes dans certains secteurs de jeu. En dépit d’une concurrence très limitée, la défense s’avère assez solide depuis le début de saison. La donne est différente au milieu de terrain où Oswald Tanchot va devoir trancher dans le vif. Décryptage. 

Quatre hommes pour trois places

Contre Clermont, Oswald Tanchot avait surpris tout son monde en offrant sa première titularisation de la saison à Gaoussou Traoré. « Après une entame un peu timide à l’image de l’équipe, j’ai trouvé que son match était tout à fait convenable« , analyse l’entraîneur de l’ASC. En perdition la saison dernière à Quevilly, en National, le jeune milieu de terrain formé au club n’en demeure pas moins une simple solution de repli à l’heure actuelle. En réalité, la bataille du milieu de terrain se résumer à quatre hommes : Arnaud Lusamba, Iron Gomis, Emmanuel Lomotey et Alexis Blin, le capitaine de retour de suspension.

Alexis Blin (Amiens SC) : « Tirer tout le monde vers le haut »

Auteur d’un début de saison assez mitigé, l’ancien Toulousain n’en demeure pas moins un cadre indiscutable de l’Amiens SC, de par son expérience, son exemplarité et son statut au sein du groupe. Dès lors, il semble assuré de retrouver sa place dans le onze de départ, ce samedi à Troyes. Il en est de même pour Arnaud Lusamba, seul profil créateur de l’effectif et joueur à la valeur supérieure. Ainsi, la place restante pourrait se jouer entre Iron Gomis, titulaire à chaque match depuis le début de saison, et Emmanuel Lomotey, ménagé contre Clermont suite à son retour tardif de sélection.

Une question de profil ?

Finalement, c’est peut-être bien une notion de profil qui va amener Oswald Tanchot à trancher en faveur de l’un ou de l’autre. « Je veux qu’on s’impose avec nos concepts, nos principes. On sait aussi que la complémentarité dans ce secteur de jeu est importante, qu’il y a des associations de joueurs qui nécessitent de jouer avec une pointe basse ou bien un double pivot et un 10. On a plein de choses faisables. » Milieu relayeur, porté naturellement vers l’avant et à l’aise dès qu’il arpente le côté droit, Iron Gomis apporte moins de garanties défensives qu’Emmanuel Lomotey, récupérateur dans l’âme et joueur au profil plus défensif.

Nicholas Opoku (Amiens SC) : « Ramener l’équipe vers le haut »

Face à Troyes, Oswald Tanchot pourrait donc se laisser tenter par un milieu avec une pointe haute (Arnaud Lusamba) et deux joueurs devant la défense, à avoir Alexis Blin et Emmanuel Lomotey. Tandis qu’Iron Gomis pourrait s’avérer précieux face à Dunkerque, mardi soir. « Dans une saison, tout le monde a son rôle à jouer et doit pouvoir apporter à l’équipe, à partir du moment où on travaille correctement. Sincèrement, c’est un des secteurs de jeu où je n’ai pas totalement arrêté mes choix, reconnaît l’entraîneur de l’ASC. J’ai aussi une vision à trois matches, pour avoir le maximum de choix possibles à chaque match« . Réponse définitive ce samedi sur les coups de 18 heures.

R.P.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Troyes Tristan Dingomé

Tristan Dingomé (Troyes) : « Amiens n’est pas à sa place »

Amiens SC Tanchot

L’Amiens SC sous pression avant Troyes [PODCAST]