Amiens SC : Et maintenant, comment assurer le maintien tant attendu ?

Erik Pieters

Battu à Monaco samedi dernier, l’Amiens SC a laissé filer une occasion en or d’officialiser son maintien en Ligue 1. C’est finalement lors de la dernière journée, contre Guingamp, lanterne rouge déjà condamnée, que le club picard va connaître son destin. 

Aux alentours de 23 heures vendredi prochain, le sort de la saison de Ligue 1 Conforama 2018-2019 sera scellé. L’Amiens SC ne peut s’appuyer sur aucune certitude, même s’il conserve son destin en mains alors qu’approchent les dernières rencontres. Toutefois, plusieurs scénarios sont à envisager. Voici les principaux cas de figure qui se présentent aux Picards.

Une victoire assure le maintien

Peu importe les résultats des équipes concurrentes, une victoire et Amiens serait en lice dans l’élite du football français l’année prochaine. Peu importe le score du match d’ailleurs, que le but de la victoire soit une magnifique frappe enroulée ou un but du genou dévié trois fois, le public et les joueurs amiénois seraient soulagés. L’Amiens SC compterait 38 points, alors que les Caennais peuvent au maximum compter 36 points à la fin de l’exercice. Par ailleurs, Amiens pourrait alors passer de la 17ème à la 16ème place si Monaco ne l’emporte pas à Nice, ce qui est non négligeable. La 15ème place est même envisageable en cas de revers de Toulouse (à Dijon) et de Monaco vendredi soir.

Un match nul pourrait suffire

Le second cas de figure à envisager est un match nul entre Amiens et Guingamp. Le total de points serait alors porté à 36, une somme que Caen pourrait également atteindre en cas de victoire face à Bordeaux vendredi soir. Première possibilité : Amiens fait match nul et Caen ne l’emporte pas. Amiens serait alors maintenu à la 17ème place. Deuxième possibilité : Amiens et Caen font match nul, ce qui équivaut à un statut-quo, et Amiens termine 17ème. Dernière possibilité : Amiens et Guingamp partagent les points et Caen l’emporte. Les deux équipes compteraient alors 36 points chacune.

A 36 points chacun, Amiénois et Caennais seraient d’abord départagés à la différence de but. Actuellement, celle des Picards est de -22 et celle des Normands de -24. Cela signifie qu’en cas de nul d’Amiens, Caen se maintiendrait en battant Bordeaux par, au moins, trois buts d’écart. Qu’en est-il d’une victoire de Caen par deux buts d’écart ? Les deux équipes compteraient alors toutes deux une différence de buts de -22. Allons directement… au but : Caen se maintiendrait puisque la formation normande aurait une meilleure attaque générale, sauf dans le cas où Amiens marque plus de buts que Caen vendredi.

Prenons un exemple concret : si Caen gagne 2-0, le match nul suffit si Amiens et Guingamp terminent le match à 3-3. Dans le cas d’un 2-2 entre Amiens et Guingamp et d’un 2-0 pour Caen face à Bordeaux, Caen serait alors maintenu au bénéfice d’une meilleure attaque à l’extérieur (13 buts pour les Normands, 11 buts pour les Picards). Amiens doit donc marquer plus que Caen ou espérer que les hommes du duo Mercadal-Courbis gagnent par moins de deux buts pour se maintenir sans passer par la case barrages en cas de match nul.

Une défaite ne signifie pas automatiquement les barrages

Enfin, cette 37ème journée nous a appris qu’Amiens terminerait au pire 18ème et barragiste. Si Dijon peut encore prétendre à la 18ème place, les quatre points d’écart avec Amiens ne permettent plus aux Bourguignons de nous rattraper au classement. Le spectre d’une descente directe s’est donc éloignée depuis samedi soir. De plus, si Caen ne l’emporte pas face à Bordeaux (équipe qui reste sur six défaites de rang en Ligue 1), Amiens serait automatiquement maintenu. Toutefois, nous comptons sur des Amiénois conquérants et déterminés vendredi soir afin d’éviter quelques sueurs froides aux spectateurs du Stade Crédit Agricole La Licorne. Car quoi qu’on en dise, le maintien ne dépend finalement que de vous, messieurs !

Benjamin LEBORGNE

2 Commentaires

Laisser un commentaire