Panoramic
Publicité


Défait à deux reprises après trois journées de championnat, l’Amiens SC suscite déjà certaines inquiétudes alors que le mercato et le processus de reconstruction demeurent inachevés. Suffisant pour déjà tirer la sonnette d’alarme ? Les polémistes de la Tribune des Sports de France Bleu Picardie ont débattu autour de cette question autour de Mathieu Dubrulle, ce lundi soir.

Publicité


Un contexte toujours inquiétant

Après une deuxième partie de saison 2019/2020 ratée avant la pandémie du Covid-19, l’Amiens SC pensait avoir mis fin à sa spirale négative en s’imposant contre Nancy en ouverture du championnat de Ligue 2. Or, depuis ce succès inaugural, les hommes de Luka Elsner ont concédé deux défaites peu reluisantes dans le jeu et suffisantes pour remettre sur la table les interrogations du début d’année civile. De quoi déjà tirer la sonnette d’alarme pour éviter de vivre une nouvelle saison galère ? « Il aurait déjà fallu tirer la sonnette d’alarme il y a bien longtemps de cela, avec tout le contexte de cette relégation et de ce début de saison compliqués, clame Antoine Caux, notre confrère du JDA. Il faut s’inquiéter parce qu’Amiens a déjà manqué son premier vrai test de la saison face au Paris FC. Depuis près d’un an, on vit le même match à chaque fois, qui nous amène à livrer les mêmes analyses et à avoir les mêmes conférences de presse avec les mêmes excuses. »

Et même si l’ambition de la remontée immédiate n’est clairement pas affichée par les dirigeants, Amiens suscite néanmoins de grosses attentes au regard de son statut de relégué après trois saisons en Ligue 1. Dans un tel contexte, le niveau d’exigence s’avère légitimement plus élevé que par le passé. « L’an dernier, on a passé toute la saison à nous dire qu’il restait suffisamment de matches, que la saison était loin d’être terminée, pour finalement descendre dans le contexte que l’on connaît tous. Cette année, on a déjà le sentiment que les mêmes causes vont à nouveau produire les mêmes effets, assène Romain Pechon. On voit à nouveau un mercato qui se fait attendre, une équipe construite sur le tard, une équipe qui n’a aucune âme sur le terrain, une inconstance sur 90 minutes avec des défaites à clé. Si on ne tire pas la sonnette d’alarme aujourd’hui, on va peut-être le regretter dans quelques semaines. »

Publicité


Moins catégorique, l’expérimenté Lionel Herbet préfère temporiser en ce début de saison : « Ce n’est pas au bout de trois journées, où on pourrait même n’avoir qu’un point si on avait fait match nul contre Nancy, que je vais me montrer très inquiet. Le souci est que le coach doit faire jouer des joueurs qui n’ont plus forcément la tête à Amiens. » Et c’est justement ça le problème, les inquiétudes au sujet de l’Amiens SC ne s’arrêtent pas à la simple lecture des résultats, mais bel et bien à propos de « tout ce qui entoure le club depuis de nombreux mois et la confirmation de tout cela depuis ce début de saison« , affirme Mathieu Dubrulle. « Sur le premier match, on peut vraiment remercier Guirassy, clame Fabien Reinert. Aujourd’hui, l’inquiétude est grande parce que ça manque vraiment d’âme. Il faut donc impérativement tirer la sonnette d’alarme très rapidement. »

Publicité
Publicité


A ce stade de la saison, Amiens n’est tout simplement pas prêt à livrer bataille au sein d’un championnat homogène à défaut d’être d’un niveau extrêmement élevé. Or, les points laissés en route actuellement pourraient coûter cher en fin de saison. Le club picard est pourtant bien placé pour le savoir…



Source : France Bleu Picardie 

A lire aussi : 

Amiens SC : Point de chute trouvé pour Steven Mendoza ?

Ligue 2 [J3] : L’Amiens SC pointe au treizième rang

Publicité
Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Fore dany
Fore dany
8 jours il y a

Je pense qu’il voir les choses de plus près comme le disait Christophe pelissier construire chaque Année on laisse partir et la on fait quoi rien des recrutements qui ne tienne pas la route Christophe avait raison il faut construire si nous avions écouter Christophe au lieux William je suis désolé se monsieur et très mauvais recruteur et peu être que Christophe et partie parce qu’il voulait justement donner une âme à cette équipe et se n’est certainement pas avec cette objectif que nous maintiendrons en ligue2

jean-jean
9 jours il y a

Tirer la sonnette d’alarme? Vous les cracks du bavardage,a part critiquer l’asc ,ce qui est facile a faire vu les resultats .Pouvez vous un seul instant vous mettre a la place du staff et des joueurs.vous tirez des conclusions bien trop hative .faire du papier c’est bien encore faut il se vérifier car les fautes d’orthographe sont de mise ici .

Toto
Toto
9 jours il y a
Reply to  jean-jean

Le staff mis en place, par qui ?

Les joueurs recrutés qui ne de sentent pas concernés, par qui ?

C’est bel et bien le duo de la direction qui est visé et non la bouillie qui en résulte (staff et joueurs)