En instance de départ depuis plus d’un an, Steven Mendoza n’en demeure pas moins un joueur de l’Amiens SC. De retour à l’entraînement depuis une quinzaine de jours, le Colombien doit-il être relancé face au Paris FC alors que le secteur offensif s’est montré assez atone au Havre ?

Publicité

La jurisprudence 2019/2020

Qui de mieux que Steven Mendoza pour confirmer que l’histoire n’est qu’un éternel recommencement ? Un an après un premier départ avorté, l’international colombien est de nouveau dans la même situation. Comme l’an dernier, le virevoltant ailier n’a pas pris part à la préparation estivale. Comme l’an dernier, le numéro 20 a repris le chemin de l’entraînement bien après la reprise de l’entraînement. Comme l’an dernier, l’ancien joueur de Bahia pourrait bien être la surprise de ce mois de septembre. Alors que les éléments offensifs de l’Amiens SC nous laissent sur notre faim jusqu’ici, Steven Mendoza pourrait bien être un détonateur de luxe face aux défenses de Ligue 2. La saison dernière, il avait ainsi trouvé le chemin des filets à quatre reprises sur ses cinq premiers matches.

Publicité

La jurisprudence des lofteurs

Si Serhou Guirassy a réussi ses adieux en étant l’unique buteur du succès face à Nancy, un match qu’il a débuté à la surprise générale, d’autres joueurs dont l’avenir demeure flou peinent en ce début de saison. Ecarté puis réintégré au cours de l’intersaison, Chadrac Akolo a livré une prestation assez indigente face au Havre. Désigné comme nouveau leader offensif par son entraîneur, Saman Ghoddos – pour lequel des rumeurs de départ persistent – a traversé les deux premiers matches tel un fantôme. Quant à Bongani Zungu, Moussa Konaté et Aurélien Chedjou, ils ont tout bonnement refusé de jouer jusqu’ici. Désireux de quitter Amiens et de décrocher un gros contrat, Steven Mendoza est-il prêt à aller à la bagarre pour défendre les couleurs de l’Amiens SC ? S’il était amené à jouer, aurait-il l’état d’esprit adéquat pour se fondre dans le collectif ? Le doute est permis.

Publicité

Votre avis compte ! 

A lire aussi : 

Amiens SC : Qui pour accompagner Nicholas Opoku ? [DÉBAT]

Amiens SC : Un lofteur sur le retour ?

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

1 COMMENTAIRE

  1. Ceux qui Refusent de jouer en L2, quel que soit leur motif, ne doivent plus être payés !!! Comment sont rédigés les contrats ??? En principe on réalise un travail contre rémunération. Donc si on REFUSE de travailler, on est pas RÉMUNÉRÉ, voire… Vire. Point final ! Cela permettra en outre d’économiser sur le budget de fonctionnement du Club…

Laisser un commentaire