Amiens SC – Guingamp : les notes du match

les notes du match

C’est fait ! L’Amiens SC sera toujours dans l’élite du football français la saison prochaine. Et, ce bonheur, les supporters amiénois le doivent à une équipe de guerriers qui est venue à bout d’une équipe guingampaise qui n’était pas venue pour fausser le championnat (coucou Mr Courbis). Voici les notes du match attribuées par la rédaction du 11 Amiénois.

Régis Gurtner (6)

Qui dit match animé dit travail pour le portier amiénois. Le joueur, chouchou des supporters, aura encore parfaitement repoussé les offensives adverses et n’aura encaissé qu’un seul but, permettant à Amiens de tenir le score. Seul bémol, une sortie un peu à contretemps sur le but de Mendy.

Emil Krafth (6,5)

Encore une fois, Emil a rendu une copie intéressante défensivement alors qu’il était opposé probablement au meilleur joueur adverse. Si parfois, on ne le voit pas beaucoup, on peut le juger au rendement de son adversaire direct. Et ce soir, c’était parfait.

Prince Gouano (5) / Khaled Adenon (5) 

Prince Gouano était de retour dans le 11 Amiénois… euh, le 11 titulaire. Et, avec cette première période, il aura tout d’abord un peu manqué de repères avant de se réaffirmer très vite. Ce qui était peut-être son dernier match sous les couleurs amiénoises aura pris fin à la mi-temps.

Dès lors, Khaled Adenon l’a remplacé et a plutôt bien géré cette entrée, s’imposant souvent dans le jeu aérien mais parfois avec un marquage un peu laxiste. Mais, ce match reste correct et mérite la moyenne.

Bakaye Dibassy (5)

Il aurait pu permettre à Guingamp de revenir plus tôt dans la rencontre en étant tout proche de concéder un penalty. Mais, comme ses deux compères, il a réalisé une performance permettant tout de même d’obtenir la moyenne.

Erik Pieters (6,5)

Il a été recruté pour amener son expérience. Pari réussi. Toujours bien placé, très régulier dans ses interventions défensives, il a en plus apporté un surnombre offensif qui aura permis de créer quelques occasions franches.

Alexis Blin (6)

Les dirigeants vont-ils lever son option d’achat ? En tout cas, nous le souhaitons tous tant son apport au milieu de terrain est fondamental pour le jeu des Amiénois. Il court partout, tacle, récupère, presse. Le vrai milieu défensif de devoir qui soulage les autres.

Thomas Monconduit (7)

Il n’avait plus le brassard, mais il a été un leader sur le terrain. En rampe de lancement des actions de l’Amiens SC, il a rarement perdu le ballon et est à l’origine de nombreuses occasions. Son avenir à Amiens sera l’un des feuilletons de l’intersaison.

Juan Ferney Otero (6,5)

Et si le vrai Otero était celui que nous voyons depuis quelques rencontres ? En tout cas, si son investissement a toujours été loué, il ajoute depuis peu une réelle progression dans les derniers gestes, comme cette frappe lourde qui amène l’ouverture du score, ou encore ce centre parfait en seconde période que Guirassy n’arrive pas à reprendre de la tête. Remplacé par Cheik Timité, assez remuant.

Saman Ghoddos (6,5)

Lui aussi a semblé comprendre l’importance de ce match dans la saison des Amiénois. Au four et au moulin, que ce soit dans le jeu offensif ou dans le pressing défensif, il aura à la fois empêché les relances adverses mais aussi proposé beaucoup de solutions.

Moussa Konaté (4,5)

Vraiment, ça nous fend le cœur de ne pas lui mettre la moyenne. D’abord, parce que Moussa a pesé sur la défense. Mais, malheureusement, il a beaucoup trop raté d’occasions, tombant souvent sur un très bon Caillard. Remplacé par Gnahoré, chargé de verrouiller le milieu de terrain.

Serhou Guirassy (6,5)

Dans son jeu de pivot, il aura pris des coups, et on aurait pu craindre qu’il n’arrive pas à se produire d’occasion. Pourtant, à l’origine et à la conclusion de l’action du premier but, il a trouvé la faille, avant de délivrer une passe décisive à Saman Ghoddos après un raid solitaire.

Christophe Pélissier (6,5) 

Des choix résolument offensifs, un nouveau maintien. Voilà ce qu’on attendait du coach amiénois. Avant d’évoquer son avenir, il devait gagner ce match. Qu’il parte ou qu’il reste, on sera toujours reconnaissant du travail qu’il a accompli au club.

Monsieur Delerue (Arbitre) (6)

Bon arbitrage dans l’ensemble, avec des décisions tout de même contestables (mais qui s’équilibrent) avec un penalty non-sifflé pour Amiens, puis pour Guingamp alors que les deux semblaient se justifier.

En Avant Guingamp (5)

Les Guingampais ont joué le jeu en attaquant d’entrée de match. Mais la lanterne rouge aura baissé les bras après l’ouverture du score, en étant outrageusement dominée. Après le second but amiénois, ils sont repartis de l’avant pour leur baroud d’honneur. Et ils ont marqué. Nous leur souhaitons de vite remonter.

Kévin KONRAD (avec J.L, Q.P, A.C., C.Q., M.G., V.R., B.L.).

Laisser un commentaire