Durant cette période de confinement, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison de l’Amiens SC à travers les joueurs qui constituent l’équipe entraînée par Luka Elsner. Aujourd’hui, place à Haitam Aleesami, qui peine à s’imposer dans le couloir gauche de la défense picarde. 

Sa saison en bref

Parmi les premières recrues estivales de l’Amiens SC, Haitam Aleesami avait la lourde tâche de succéder à Erik Pieters, qui avait laissé un excellent souvenir aux supporters amiénois malgré son très court passage en Picardie. Après une préparation encourageante, en dépit de pépins physiques, le latéral gauche connaissait des débuts très périlleux en Ligue 1. Trop tendre sur l’action débouchant sur le but victorieux de l’OGC Nice à l’ultime seconde de la première journée, l’international norvégien affichait de sérieuses lacunes sur le plan défensif. Titulaire faute de concurrence concrète, le numéro 14 était finalement poussé sur le banc au coeur de l’hiver, Bakaye Dibassy étant décalé dans le couloir gauche suite à l’arrivée de Nicholas Opoku. Mais profitant de la suspension puis de la blessure de l’ancien Sedanais, Haitam Aleesami a finalement disputé dans leur intégralité trois des quatre derniers matches de l’Amiens SC. Laissant une nouvelle fois un sentiment assez mitigé.

Son fait marquant

4 octobre 2019 – Poussif en début de saison, Haitam Aleesami a très certainement atteint son sommet contre l’Olympique de Marseille. A l’instar de l’Amiens SC sur ce match, il a surpris tout son monde en ouvrant le score dès les premières minutes en reprenant un centre de Gaël Kakuta. Très incisif dans son couloir, il parvenait également à tenir son adversaire direct, à savoir Valère Germain, sur le plan défensif. Une rencontre qui donnait le sentiment que l’international norvégien avait passé un cap, sans jamais vraiment réussir à confirmer depuis ce moment-là.

Sa déclaration 

« Ce sera compliqué, c’est certain. On a encore Nîmes à domicile et Dijon chez eux, si on n’y croit pas, autant partir en vacances tout de suite. On a encore onze matches à jouer, c’est trente-trois points ! C’est aux joueurs de prendre leurs responsabilités. On doit encore y croire, il reste onze matches. Ce sera très très dur, mais tant que ce n’est pas fini, on doit y croire. »

Après la défaite contre Metz (0-1), le 29 février 2020

Sa saison en stats

25 matches (22 en Ligue 1, 2 en coupe de la Ligue, 1 en coupe de France)

1 but

1 passe décisive

2216 minutes

A lire aussi : 

Amiens SC : Christophe Jallet, l’expérience au service du collectif

Amiens SC : Matthieu Dreyer, une doublure qui assure

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here