Amiens SC : Khaled Adenon de retour au premier plan

Adenon Amiens SC

Après avoir rongé son frein durant trois mois, Khaled Adenon a retrouvé une place de titulaire en l’absence du capitaine Prince Gouano contre Strasbourg, le week-end dernier. Il en sera de même à Montpellier, ce dimanche. 

La suite après cette publicité

Une hiérarchie chamboulée

Malgré ses 33 ans et sa solide expérience, Khaled Adenon n’a pas réussi à masquer sa déception ces dernières semaines. La plupart du temps sur le banc de touche, parfois même poussé en dehors du groupe, l’international béninois affichait alors un faciès pour le moins marqué, un visage fermé voire éteint. La cause ? La perte de sa place dans le onze de départ de l’Amiens SC, la faute à la montée en puissance de Jordan Lefort et à la volonté de Christophe Pélissier de jouer avec un gaucher aux côtés de Prince Gouano. « C’était la première idée et ensuite les performances de Jordan et Bakaye (Dibassy) m’ont conforté dans cette idée« , abonde en ce sens l’entraîneur de l’Amiens SC.

La suite après cette publicité

Résultat des courses, Khaled Adenon a été la victime collatérale de ce remaniement en défense. Un choix d’autant plus fort que l’ancien Manceau était un incontournable depuis son arrivée au club en 2015. « A un moment donné, il faut faire des choix qu’ils soient compris ou non. Ils doivent donner le meilleur pour être performants pour l’équipe à chaque fois que je fais appel à eux, lance Pélissier. J’avais été honnête avec Khaled sur le fait qu’il devenait la doublure de Prince. Il a eu du mal à accepter, c’est normal, et il a réagi en compétiteur à travers sa performance contre Strasbourg. Maintenant, il y a d’autres matches à faire, il le sait, et je ne m’arrête pas à celui-ci, il doit en faire d’autres. »

La suite après cette publicité

Et s’il doit sa titularisation contre Strasbourg à l’absence de Prince Gouano, Khaled Adenon a su saisir sa chance en réalisant un match abouti. « La semaine dernière, vous m’aviez posé une question sur les trois centraux que sont Prince, Bakaye et Jordan, et j’avais tout de suite ajouté que j’en avais quatre de bon niveau, a rappelé Pélissier en conférence de presse, ce vendredi. Pendant les trois mois qu’il n’a pas joué, Khaled s’est comporté comme un vrai professionnel. Il a travaillé, il a été récompensé par le fait de jouer, mais surtout par sa performance. » Déçu, l’international béninois a donc décidé de s’accrocher pour répondre présent le moment venu. Bien lui en a pris puisqu’il devrait selon toute vraisemblance enchaîner contre Montpellier.

La suite après cette publicité

R.P.

Laisser un commentaire