Amiens SC : La défense à trois, retour payant à défaut d’être gagnant

Amiens SC Tanchot
Amiens SC Football

Après avoir insisté avec une défense à quatre éléments depuis plusieurs matches, Oswald Tanchot est finalement revenu en arrière contre Auxerre. Avec un certain succès, même si Amiens n’a toujours pas renoué avec la victoire. Décryptage.

Une équipe mieux équilibrée

D’un 4-3-3 aux allures de losange contre Sochaux au plus traditionnel 4-2-3-1 à Toulouse jusqu’au retour au 3-4-3 face à Auxerre, Oswald Tanchot est toujours à la recherche de la bonne formule. « On avait pris le parti de faire jouer l’équipe en 4-3-3 ou 4-2-3-1 pour mettre certains sur le terrain, rappelle l’entraîneur de l’ASC. Mais c’est dans le schéma à trois derrière qu’on a fait nos meilleurs résultats et ça convient bien à nos joueurs de couloir. Sur les onze matches que l’on a faits, il y a le PFC où on perd en rendant une copie très moyenne défensivement et cette défaite à Pau dans un contexte spécial (ndlr : le lendemain du mercato d’hiver.) » Avant ça, Amiens avait construit sa remontée au classement, courant décembre et début janvier, dans ce système de jeu basé sur un socle défensif à trois joueurs.


Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Sur ce match, on ne s’est pas embêté »

Et même si un certain essoufflement s’est fait ressentir par la suite, Amiens a finalement pris près de la moitié de ses points (16 sur 34) dans ce système de jeu, le tout sur un échantillon d’une dizaine de rencontres seulement. Et c’est à nouveau avec une défense à trois que le club picard a mis fin à sa série de matches sans marquer, mardi contre Auxerre, le tout après plus de 8 heures sans faire trembler les filets adverses en 4-2-3-1 ou 4-3-3. « Le retour à la défense à trois nous a fait du bien et ça a permis à nos latéraux d’avoir une liberté offensive et beaucoup plus d’initiatives dans le jeu offensif et ça nous a libérés un peu, analyse Tanchot. Le passage d’Emmanuel (Lomotey) en charnière nous a amené de la confiance, de la sérénité et de la relance. »


Une seule inconnue en défense ?

Assez neutre dans l’entrejeu, l’international ghanéen semble lui aussi plus à l’aise et utile en défense centrale, en dépit de quelques relances toujours aussi approximatives. Surtout, ce système de jeu offre beaucoup de marge de manœuvre à Mickaël Alphonse et Racine Coly, deux latéraux naturellement portés vers l’avant. Sur la retenue depuis plusieurs semaines, l’ancien joueur de Dijon et Sochaux a de nouveau été très actif dans son couloir, combinant régulièrement avec Adama Diakhaby et offrant plusieurs centres de qualité – dont un pour Racine Coly présent au cœur de la surface de réparation. « Notre côté droit a été performant offensivement oui, mais Racine sur le côté gauche a amené des centres et aurait pu marquer sans un arrêt de Léon, insiste Tanchot. On a pris des risques dans l’équilibre de notre équipe, ce qui nous a obligés à être concentrés, agressif et à défendre en bloc en avançant. C’était intéressant. »


[J28] Amiens SC – Auxerre : Les chiffres du match

Dès lors, difficile d’imaginer Oswald Tanchot changer à nouveau son fusil d’épaule au moment de défier Clermont et Troyes alors que c’est dans ce système de jeu qu’il dispose du plus de certitudes. Reste néanmoins à savoir qui d’Emmanuel Lomotey ou Valentin Gendrey sera repoussé sur le banc avec le retour programmé de Molla Wagué ? « Valentin a la capacité à gérer la largeur avec beaucoup plus d’aisance parce qu’il peut jouer latéral et dans une défense à trois, c’est bien d’avoir au moins un joueur capable de gérer la largeur. Avec une position hybride il peut jouer large ou intérieur. Emmanuel a aussi des jambes et peut se désaxer, voire même Molla si on veut le faire jouer avec Emmanuel et Nicholas, détaille le coach de l’ASC. Maintenant, il y a des réglages à faire pour jouer avec ces trois-là, notamment dans la ressortie du ballon ou la gestion de la profondeur. »

Cela tombe bien puisque Amiens dispose d’une dizaine de jours pour peaufiner d’éventuels réglages, tout en sachant que la tâche s’annonce ardue quelle que soit l’option choisie au bout du compte. Ce qui est sûr, c’est que le club picard a tout intérêt à se fixer sur un schéma de jeu et à ne plus y toucher d’ici la fin de saison. 

Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
supp-asc-nord
supp-asc-nord
1 mois il y a

On a vu une équipe qui pouvait se procurer des occasions de but. On n’avait pas vu ça depuis un certain temps. Je recommande aussi cette défense centrale à 3 têtes qui laisse nos 2 latéraux monter et apporter le surnombre qui est indispensable en attaque.

Amiens SC

[J28] Amiens SC – Auxerre : le résumé vidéo

Amiens SC Auxerre Diakhaby

[J28] Amiens SC – Auxerre : Un match qui aurait pu et dû basculer