Avocat de l’Amiens SC devant le Conseil d’Etat, Maître Olivier Martin a accordé un entretien à nos confrères de l’Equipe dans lequel il conteste la lecture de la Ligue de football professionnel (LFP) de l’ordonnance prise par le juge des référés. 

Publicité

La Ligue face à ses responsabilités 

« On a obtenu ce qu’on avait demandé. On avait demandé la suspension des effets de la décision du conseil d’administration de la LFP, qui avait relégué Amiens. On avait aussi demandé au Conseil d’État d’enjoindre aux instances de revoir le format de la Ligue 1, en 2020-2021 […] C’est la première fois que j’entends une partie satisfaite d’une décision qui lui donne tort. La Ligue se retranche derrière une lecture restrictive de l’ordonnance. Les mots ont un sens. Le juge a dit qu’il y avait une erreur manifeste. La question du juge n’est pas de savoir si la Ligue veut ou ne veut pas… La question est de savoir si la LFP peut ! Je dis que la Ligue peut organiser ce Championnat. Le juge a enjoint à la Ligue de revoir son calendrier. Avec honnêteté et pragmatisme, elle doit reconnaître qu’elle le peut. »

Publicité

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire