Amiens SC : La trêve arrive-t-elle au plus mauvais moment ?

Après quatre matches consécutifs sans la moindre défaite, l’Amiens SC doit composer avec l’ultime trêve internationale de la saison. Moment idoine pour recharger les batteries avant le sprint final ou véritable coup d’arrêt dans la bonne dynamique actuelle ? La question se pose. 

Une semaine réduite

Au repos ces trois derniers jours, les joueurs de l’Amiens SC ont repris le chemin de l’entraînement ce mercredi matin. Le tout pour une semaine d’entraînement allégée puisque seulement trois séances ont été programmées par le staff technique. « On a laissé trois jours aux garçons pour reprendre mercredi puisqu’on ne rejoue que le dimanche contre Bordeaux, précise Christophe Pélissier. Quand on est sur une dynamique, on a envie de la poursuivre. J’ai sept joueurs qui partent en sélection, je ne suis pas sûr qu’ils vont pouvoir se ressourcer avec les différents voyages. J’aurais préféré les garder avec moi mais c’est comme ça. »

Avec les départs de Khaled Adneon, Bakaye Dibassy, Oualid El Hajjam, Moussa Konaté, Emil Krafth, Cheick Timité et de Bongani Zungu, ainsi que l’absence de Saman Ghoddos – autorisé à retourner en Iran pour célébrer le Norouz – Christophe Pélissier dispose effectivement d’un groupe assez restreint à l’entraînement. Une des raisons pour lesquelles les Amiénois ne disputeront pas le moindre match amical durant la trêve, tandis que Quentin Cornette – qui poursuit son programme de reprise – pourrait disputer l’intégralité du match de championnat de l’équipe réserve face à celle de Boulogne-sur-Mer, samedi.

Quoi qu’il en soit, Amiens est mis au repos forcé à un moment où le club semblait avoir trouvé son rythme de croisière. « Il reste neuf matches et on sait qu’on devra tout donner pour grappiller le plus de points possible jusqu’à la fin de la saison. A nous de bien récupérer, de recharger les batteries, de souder encore plus le groupe, après cette grosse débauche d’énergie sur cette série qu’on vient de réaliser », relativise Régis Gurtner. « Il n’y a jamais de bons moments pour s’arrêter. On aurait aimé poursuivre sur notre dynamique, regrette Jordan Lefort. Maintenant, on va pouvoir souffler un peu et repartir à fond pour aborder le sprint final. »

Et pour savoir si cette période sans match sera bénéfique ou non pour l’Amiens SC, il faudra attendre la double réception de Bordeaux et Saint-Etienne et le déplacement à Dijon pour se faire une idée. D’ici là, repos et récupération sont à l’ordre du jour. 

Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Angers Amiens SC

Angers – Amiens SC : le compteur tourne

Amiens SC : le classement des buteurs et des passeurs