Après plusieurs jours d’un suspense insoutenable, le juge des référés du Conseil d’Etat, Bertrand Dacosta, a rendu son ordonnance suspensive à propos du recours déposé par l’Amiens SC, l’Olympique Lyonnais et Toulouse portant sur la décision d’arrêter les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 à dix journées de la fin des compétitions. Et l’espoir suscité par l’audience de jeudi dernier était légitime puisque la Ligue a été désavouée par la plus haute juridiction française !

Publicité


La balle est dans le camp de la LFP

Si l’Amiens SC n’a pas encore gagné la guerre, c’est une véritable bataille d’importance que le club picard vient de remporter ! Considérant que le conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP) a eu tort de procéder à des descentes sur la base d’une saison tronquée, Bernard Da Costa, le juge des référés du Conseil d’Etat a décidé de rendre une ordonnance suspensive favorable à l’ASC, celle-ci validant l’arrêt définitif de la saison 2019/2020 mais suspendant les relégations décidées le 30 avril dernier !

Publicité


Pour autant, cette décision de justice ne signifie pas encore que l’Amiens SC évoluera en Ligue 1 la saison prochaine. Tout d’abord, parce que l’ordonnance rendue par le Conseil d’Etat s’avère uniquement provisoire et suspensive et non définitive, ne jugeant pas le litige sur le fond. Invitée à revoir sa copie, la Ligue va désormais devoir procéder à un nouveau vote, dans le cadre de l’organisation d’un nouveau conseil d’administration, instance au sein de laquelle siège Bernard Joannin.

Publicité


Ainsi, la responsabilité de proposer de nouvelles solutions appartient désormais à la LFP, qui va devoir rapidement agir au regard de ses impératifs calendaires avec la reprise des championnats professionnels les 22 et 23 août prochains. La convention liant la LFP et la FFF, fixant à vingt le nombre limite de clubs évoluant en Ligue 1 arrivant à échéance le 30 juin prochain, Amiens a plus que jamais le droit de croire en ses chances. Encore faut-il que les instances acceptent d’aller en ce sens.

Publicité


Si tel n’était pas le cas, c’est le principe même de montées et de descentes qui pourrait être en cause. Après cet incroyable rebondissement favorable à l’Amiens SC, le feuilleton de son avenir en Ligue 1 est donc loin d’être fini, même si l’horizon s’est clairement dégagé ce mardi 9 juin !

A lire aussi : 

Raymond Domenech : « C’est le Premier ministre qui a mis le feu ! »

Amateur : Des clubs entendus par le Conseil d’État

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments