Réduit à portion congrue depuis son expulsion à Montpellier fin novembre, Juan Otero a retrouvé une place de titulaire à Lyon, mercredi soir. Et s’il a encore affiché des lacunes sur l’aspect offensif, le Colombien a fortement contribué à la bonne performance défensive de son équipe. De quoi l’imaginer de retour sur la longueur ? 

Otero sur la pointe des doigts

Après une mi-temps encourageante dans le marasme général contre Reims mi-janvier, Juan Otero avait une nouvelle fois montré de bonnes choses lors de son entrée en jeu contre Toulouse, samedi soir. Impliqué sur les deux grosses actions de l’Amiens SC en fin de match, il a ainsi redonné envie à son entraîneur de le faire débuter un match, plus de deux mois après sa dernière titularisation. « Face à Toulouse, il a relancé un dynamisme au sein de l’équipe, c’est une solution qui redevient intéressante, confiait Elsner avant la rencontre dans le Rhone. Il y a eu une déception par rapport à son carton rouge qui a été effacée avec la fin de l’année, parce qu’il a été suffisamment suspendu de son côté.

Reste qu’après cette suspension de trois matches, Juan Otero est resté en dehors du groupe alors qu’il était pourtant bien à la disposition de son coach, notamment à Rennes pour le premier match de l’année civile. En réalité, l’intéressé a dû regagner du crédit aux yeux de son coach, qui avait eu du mal à digérer son coup de sang à Montpellier. « Petit à petit, il s’est réinstallé dans le groupe et a eu ses opportunités. Il les a bien utilisées, à lui de continuer et d’être performant, glisse Elsner. Contre Lyon, tout comme Fousseni (Diabaté), il a livré une grosse partie dans l’accompagnement défensif, il a également été capable d’avoir un apport offensif. »

Si celui-ci reste discutable dans les faits, Juan Otero a au moins le mérite d’adopter une attitude irréprochable, se mettant au service du collectif et n’hésitant pas à faire les efforts pour les autres. Si cela reste insuffisant en temps normal, il demeure un joueur avec lequel Luka Elsner peut aller à la guerre. Et c’est déjà beaucoup pour une équipe qui joue actuellement sa survie en Ligue 1. 

R.P.

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « Les garçons peuvent être fiers d’eux »

Un nul des paradoxes pour l’Amiens SC

1 COMMENTAIRE

  1. Clairement une bonne partie de sa part. Sa note de 4,5 est limite scandaleuse du fait de son apport défensif. Pour moi il est la solution qu’il nous faut à droite. À condition de garder son sang froid en toutes circonstances.

Laisser un commentaire