Panoramic

Buteur en ouverture du championnat, offrant la victoire à l’Amiens SC face à Nancy (3-0), Serhou Guirassy a depuis été transféré au Stade Rennais contre une indemnité de transfert avoisinant les quinze millions d’euros. Une somme qui doit – en principe – permettre au club picard de trouver son remplaçant. 

Publicité


Le vide laissé par Serhou Guirassy

Avec deux matches pour un seul but inscrit, l’Amiens SC n’a pas affolé les compteurs en ce début de saison de Ligue 2. Pourtant, la formation entraînée par Luka Elsner fait partie de celles qui ont le plus tenté leur chance depuis le début de saison avec un total de 26 tentatives pour onze frappes cadrées. Au-delà des chiffres, l’unique but inscrit jusqu’ici l’a été par l’intermédiaire de Serhou Guirassy, « un arbre cachant la forêt » sur le premier match et dont l’absence fut remarquée contre Le Havre, le week-end dernier. A tel point que le moins mauvais des éléments offensifs a sans douté été Juan Otero, souvent critiqué depuis son arrivée en 2018 et à l’origine des principales occasions picardes en terres normandes, samedi dernier.

Publicité


Utilisé au poste d’avant-centre durant toute la préparation, Juan Otero n’a convaincu ni les observateurs ni même son entraîneur, qui a préféré le repositionner sur l’aile une fois le championnat venu. En l’état, l’option la plus naturelle semble donc être Cheick Timité, très timide au Havre samedi dernier. Sortant d’une saison mitigée en prêt au Paris FC, l’international espoir ivoirien ne semble pas afficher toutes les garanties pour être une première option cette saison. La donne est sensiblement la même pour Jack Lahne, pour qui la tentation est grande de le voir à l’oeuvre mais les certitudes sur son réel niveau sont proches du néant. De quoi penser que le secteur offensif de l’Amiens SC est aujourd’hui en manque de cartouches pour déstabiliser les défenses adverses.

Publicité


Une recrue plutôt que Konaté ?

« Ghoddos, Timité, Otero, Akolo et on nous dit que l’attaque est trop tendre ?, fulmine Fabien Reinert, polémiste de l’émission La Tribune des Sports de France Bleu Picardie. C’est juste que les mecs n’ont pas envie de se battre, ils veulent partir et imaginent un autre projet que la Ligue 2 avec Amiens. Maintenant, le temps que tu es là tu dois tout donner. » Chose qu’a donc su faire Serhou Guirassy en quittant le club par la grande porte en offrant la victoire aux siens pour sa dernière apparition sous la tunique amiénoise. Reste que son transfert n’a peut-être pas été réalisé dans un timing idéal, empêchant Amiens de se renforcer avant la reprise du championnat.

Publicité


Et même si Amiens envisage de relancer Moussa Konaté face au Paris FC, si un transfert n’est pas conclu d’ici là pour l’international sénégalais, un recrutement s’impose aussi à la pointe de l’attaque de l’Amiens SC. Reste à trouver le bon profil et un joueur opérationnel tout de suite si le club présidé par Bernard Joannin souhaite réellement jouer les premiers rôles cette saison. Car en Ligue 2 encore plus qu’ailleurs, un club n’est jamais monté sans pouvoir s’appuyer sur un buteur régulier. A ce stade de la saison, difficile d’identifier lequel des joueurs actuellement présents dans l’effectif peut assumer ce rôle ô combien important.

A lire aussi : 

Amiens SC : Une grande première depuis 2015

Amiens SC : Quel avenir pour les joueurs estampillés Ligue 1 ?

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire