Amiens SC Elsner

Malgré une décevante place de barragiste à la mi-championnat, l’Amiens SC conserve toutes ses chances pour décrocher un troisième maintien d’affilé dans l’élite du football français. La rédaction du 11 Amiénois profite de cette trêve hivernale pour passer en revue les déceptions à la mi-saison.

Publicité


Un mercato qui n’a pas (encore) porté ses fruits

Si l’Amiens SC avait su se renforcer lors de l’hiver 2019 avec les arrivées de Serhou Guirassy et Erik Pieters qui avaient tous deux grandement contribué au redressement spectaculaire du club lors de la seconde moitié du championnat, la dernière mouture du marché d’été est elle, beaucoup moins convaincante au regard des performances individuelles des uns et des autres. Gaël Kakuta, peine encore à retrouver la même influence que lors de son premier passage en Picardie. Quant à Chadrac Akolo et Fousseni Diabaté, arrivés comme des titulaires en puissance, ils n’ont pas encore réussi à s’imposer dans la rotation de Luka Elsner. Enfin, les défenseurs Haitam Aleesami et Christophe Jallet n’ont pas su faire oublier leurs deux prédécesseurs. Seule vraie satisfaction, l’italien Arturo Calabresi a su s’ériger comme l’homme fort sur le coté droit de la défense. Mais c’est trop peu.

Publicité


Deux absences préjudiciables

Si l’effectif de l’Amiens SC semblait être le plus fourni et le plus talentueux qu’il n’avait jamais connu en Ligue 1, c’était sans compter sur les deux absences de longue durée dès la fin de l’été. En effet, avec la suspension de Saman Ghoddos décrétée par la FIFA à la suite de l’affaire Huesca et un arrêt complet de plus de trois mois  de son capitaine Prince Gouano en raison « d’une inflammation de l’enveloppe cardiaque« , l’ASC a dû se passer de deux de ses meilleurs joueurs dans deux secteurs différents. Si le premier a officiellement purgé sa suspension et peut de nouveau postuler à une place de titulaire, le second ne reprendra l’entrainement que d’ici quelques jours et ne sera pas à 100% avant quelques semaines encore. De quoi s’interroger sur la nécessité de recruter dans ce secteur.

Publicité


Amiens sur une mauvaise dynamique

Si tous les compteurs étaient passés au vert après une série de bons résultats ayant suivi la victoire enthousiasmante face à l’OM, le retour à la réalité fut douloureuse pour l’Amiens SC. En effet, depuis la 13ème journée du championnat et une défaite à Rennes (3-1), le club picard n’a pris qu’un seul petit point (1-1 face à Dijon) pour 5 défaites. Une série noire qui a mis en exergue de réelles lacunes défensives et un manque de constance notoire à l’intérieur même des matches. Si la trêve hivernale est arrivée à point nommé pour un groupe en manque cruel de confiance, l’Amiens SC va vite devoir imprimer un nouveau cercle vertueux dès janvier pour éviter de trop gamberger.

Publicité


Une défense aux abois

Le constat est sans appel : Amiens a pris beaucoup trop de buts sur cette première moitié de saison. Ainsi, avec 36 buts encaissés en 19 matches, les Samariens possèdent l’avant-dernière défense du championnat, loin de l’hermétisme dont ils avaient fait montre lors de leur première saison dans l’élite (4ème avec seulement 42 buts encaissés). Si ce chiffre est à mettre en perspective avec un réel désir de produire du jeu, impliquant une prise de risque certaine, l’Amiens SC devra clairement hausser le ton dans ce domaine pour redresser la barre au classement, le club picard occupant une inconfortable place de barragiste.

Cédric Quignon (avec l’ensemble de la rédaction)

À lire aussi : 

Amiens SC : Les tops à la mi-saison

Amiens SC : Des départs avant les arrivées ?

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments