Amiens SC : Les flops du début de saison (1/2)

Amiens SC Auxerre
Panoramic

Actuellement quinzième à l’issue des dix premières journées, l’Amiens SC n’est pour l’instant pas à la hauteur. Alors que la remontée immédiate n’a jamais été l’objectif affiché par les dirigeants, l’Amiens SC flirte dangereusement avec la zone rouge. De quoi inquiéter bon nombre de supporters. Découvrez nos premiers flops de ce début de saison, sélectionnés par la rédaction du 11 Amiénois.

La suite après cette publicité

Mauvais timing pour le changement d’entraîneur 

En difficulté depuis le mois de novembre 2019, Luka Elsner a finalement été remercié le 28 septembre dernier. Un changement d’entraîneur qui intervient trop tard ou trop tôt selon les interprétations de chacun. On aurait pu penser que la direction picarde aurait remercié Luka Elsner dès le mois de janvier ou février voyant les mauvais résultats s’enchaîner en Ligue 1. Finalement, Bernard Joannin a fini la saison avec son entraîneur et lui a même promis une prolongation de contrat cet été. Néanmoins, c’est après cinq petits matches cette saison et une équipe en totale reconstruction que Luka Elsner a été remercié au profit d’Oswald Tanchot, son ancien adjoint. Certes les résultats n’étaient pas suffisants mais le Slovène a dû composer avec une équipe en chantier. Pas facile de construire un groupe quand la moitié de son effectif n’a plus envie de jouer. Pourquoi n’a-t-on pas tiré la sonnette d’alarme dès la saison dernière ? Pourquoi faire confiance à un entraîneur durant toute l’intersaison pour s’en débarrasser dès le mois de septembre ?

La suite après cette publicité

L’Amiens SC dit stop au projet Elsner

Faiblesse offensive

Six petits buts en dix matches. C’est le bilan famélique de l’animation offensive amiénoise. Plus mauvaise attaque de Ligue 2 aux côtés de l’AC Ajaccio, l’Amiens SC semble pouvoir jouer des matches entiers sans marquer. Seuls Guirassy (parti depuis), Mendoza et Ciss sur penalty, Odey et Timité ont fait trembler les filets pour les Picards. Il est vrai que les faux départs de Mendoza et Akolo, les départs de Ghoddos et Konaté ont fait mal à ce groupe. Mais c’est surtout l’absence de Guirassy qui se fait le plus ressentir. Lui qui maintenait le groupe à flot la saison passée grâce à son efficacité. Aujourd’hui, l’Amiens SC ne possède pas de créateur (l’arrivée de Lusamba pourrait combler ce manque), ni de joueur capable de faire la différence sur les côtés. Mendoza et Otero ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Odey et Ciss semblent totalement isolés du reste de leurs partenaires lorsqu’ils jouent en pointe. Oswald Tanchot va devoir réaliser un gros travail sur l’approche offensive dans les prochaines semaines.

La suite après cette publicité

L’Amiens SC et l’attaque fantôme [PODCAST]

Les points perdus face à Châteauroux et Pau

Les défaites face au Havre et au Paris FC n’ont pas fait mal au groupe de Luka Elsner. Les Amiénois avaient réalisé deux prestations correctes malgré les défaites. On se disait qu’il fallait laisser du temps à un groupe jeune pour se faire à la Ligue 2. Néanmoins, les non-matches réalisés face à Châteauroux et Pau ont été vécus comme un traumatisme par les supporters amiénois. En supériorité numérique durant près de 85 minutes face à Châteauroux, l’Amiens SC ne s’est absolument pas montré dangereux (0-0). Une journée plus tard, les Picards nous offraient l’un des pires matches à la Licorne depuis longtemps (0-0 face à Pau). Une « purge » ponctuée par la colère du public réclamant la démission des têtes pensantes du club. Deux matches qui auraient pu faire tout basculer. Avec quatre points supplémentaires, l’Amiens SC se serait libéré, aurait accroché le wagon de tête et avait pu jouer plus sereinement. Au lieu de ça, il s’est enfoncé dans une crise qui a conduit au changement d’entraîneur.

La suite après cette publicité

Amiens SC : John Williams contesté et coupable ?

Valentin ROSE

Laisser un commentaire