Amiens SC : Les tops du début de saison (1/2)

Panoramic

Quinzième à l’issue des dix premières journées la saison, avec onze points compteurs et trois victoires à la clé, l’Amiens SC n’a pas montré que des mauvaises choses. Découvrez nos premiers tops de ce début de saison, sélectionnés par la rédaction du 11 Amiénois.

La suite après cette publicité

La jeunesse à l’honneur

Suite à la descente en Ligue 2, l’Amiens SC fut contraint de lancer ses jeunes pousses durant la préparation estivale. Certaines d’entres elles ont ainsi réussi à se faire une place dans la rotation de Luka Elsner puis d’Oswald Tanchot. Le plus bel exemple étant Iron Gomis, prêté la saison dernière à Dunkerque (National) et seul joueur à avoir débuté les dix rencontres de championnat depuis le début de saison. Dans son sillage, Nathan Monzango a cumulé quatre titularisations, lui qui devait n’évoluer qu’en équipe réserve cette saison. Quant à Sanasi Sy, il se tire la bourre avec Adam Lewis (prêté par Liverpool) pour occuper le flanc gauche de la défense picarde. A ces trois joueurs peuvent s’ajouter Valentin Gendrey (2 matches) et Jayson Papeau, un peu plus âgé (24 ans) et non formé au club.

La suite après cette publicité

Amiens SC : Iron Gomis pourrait bien s’installer

La solidité défensive

Alors que la défense était l’un des motifs d’inquiétude durant l’intersaison, Luka Elsner ayant député la préparation sans le moindre défenseur expérimenté, l’Amiens SC n’a finalement encaissé que sept buts sur les dix premiers matches de la saison, affichant le deuxième meilleur bilan défensif du championnat (ndlr : derrière Clermont, son prochain adversaire). Une performance qui doit beaucoup à Nicholas Opoku, élu joueur du mois à deux reprises par les lecteurs du 11 Amiénois, et bien sûr à Régis Gurtner, l’indéboulonnable gardien de but resté au club en dépit de la descente en Ligue 2. A leurs côtés, Molla Wagué et Mickaël Alphonse ont rapidement pris leurs marques, même si la défense amiénoise a sans doute montré ses limites sur les deux derniers matches.

La suite après cette publicité

Amiens SC : Nicholas Opoku, la force tranquille

Le visage affiché à Sochaux

Jusqu’ici, ce n’est qu’une simple soirée parfaite perdue au milieu d’un début de saison poussif. Pour autant, à Sochaux, contre la seule équipe qui était encore invaincue à ce moment de la saison, l’Amiens SC a livré un match qui a rappelé à tout le monde au bon souvenir des braqueurs, cette équipe qui a propulsé le club picard du National à la Ligue 1 en moins d’un an. Auteur d’une bonne entame de match, principalement dans l’état d’esprit et la volonté de faire mal à l’adversaire, les hommes d’Oswald Tanchot ont ensuite su faire le dos rond au cœur de la domination doubiste. Le tout avant de s’offrir un finish à couper le souffle, avec deux buts dans le temps additionnel, avec une implication totale des joueurs sortis du banc. Un match référence qui n’a pas été suivi d’autres résultats probants. Malheureusement.

La suite après cette publicité

Mathieu Dubrulle : « L’embellie d’Amiens coïncide avec le changement d’entraîneur »

Laisser un commentaire