Amiens SC : L’intrigant Chadrac Akolo

Dernière recrue de l’Amiens SC, Chadrac Akolo est un renfort pour le moins énigmatique. International congolais de 24 ans, le milieu de terrain offensif sort de deux saisons en demi-teinte avec Stuttgart, relégué de Bundesliga. Pour autant, Amiens a décidé de miser sur un joueur qui a avant tout cartonné en Suisse. Explications.

Une confiance à retrouver

À la recherche d’ailiers vifs et percutants, Luka Elsner a accueilli en début de semaine Chadrac Akolo, prêté avec option d’achat par le VfB Stuttgart. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les observateurs du club allemand ne gardent pas forcément un souvenir impérissable du joueur. « C’est vrai qu’il était barré par Mario Gomez et qu’il n’avait pas vraiment la confiance du staff technique mais pour le peu de temps de jeu qu’il a eu, il a été très mauvais en Bundelisga avec Stuttgart, clame l’un des responsables de Fußball Meister, un compte Twitter spécialisé dans la couverture du football allemand. On aurait aimé le voir dans un autre club en 2.Bundelisga (ndlr : la deuxième division allemande) pour pouvoir mieux le juger et parce qu’il n’avait pas fait ses preuves chez nous. »

Or, Chadrac Akolo n’aura pas l’occasion de faire changer d’avis les observateurs outre-Rhin puisque c’est à Amiens qu’il va poursuivre sa carrière. « Je pense que c’est une très mauvaise idée de la part des dirigeants amiénois, assène notre confrère de Fußball Meister. Maintenant, on verra comment il va se débrouiller en Ligue 1 et on croise les doigts pour vous pour qu’il retrouve le niveau qu’il avait à Sion. » En effet, le partenaire en sélection de Gaël Kakuta a connu la meilleure saison de sa carrière sous le même maillot que Moussa Konaté. Avec 18 buts en 40 apparitions lors de l’exercice 2016/2017, le néo-Amiénois suscitait alors les convoitises de nombreux clubs européens, dont Stuttgart, son désormais ex-club.

De quoi susciter des commentaires plus élogieux dans les rangs suisses. « C’est un joueur intéressant, percutant, rapide, capable de faire de belles différences, se remémore Baptiste, responsable de Hopp Suisse, la section helvète de Tout le monde s’en foot. Après il n’a connu qu’une seule belle saison, étant au top au même moment que Moussa Konaté et permettant à Sion de réaliser un bon classement (4e). Pour autant, peu d’entraîneurs lui ont donné du temps de jeu. Or, c’est un joueur qui a besoin d’enchaîner les matches et qui marche beaucoup à la confiance. Il faudra donc lui laisser du temps.» Et s’il « ne doute pas des qualités d’Akolo pour réussir en Ligue 1 », Baptiste ajoute qu’il faudra ainsi se montrer « patient » avec l’intéressé avant de le voir exprimer tout son potentiel.

R.P.

À lire aussi : 

Amiens SC : Premiers pas pour Chadrac Akolo

Luka Elsner : « Chadrac a une capacité à être décisif »

Luka Elsner : « Avoir confiance en la capacité de réaction du club »

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire