Alors que l’Assemblée fédérale de la Fédération française de football (FFF) se réunit ce vendredi matin pour avaliser la convention liant l’instance à la Ligue de football professionnel (LFP), Luka Elsner veut continuer à croire à une issue heureuse au sujet du combat pour une Ligue 1 à 22 clubs. 

Publicité


Un combat légitime

Comme évoqué en début de semaine dans un entretien exclusif accordé au 11 Amiénois, Luka Elsner a beau essayer « de se détacher du combat mené par le club et de minimiser cette incertitude », l’entraîneur de l’Amiens SC sait que le club va jouer gros ce vendredi matin. A moins d’une énorme surprise, l’Assemblée fédérale de la FFF devrait ratifier la convention liant l’instance à la Ligue, stipulant que le format de la Ligue 1 ne peut excéder 20 clubs.

Publicité


Un cas de figure qui ne fait guère les affaires de l’Amiens SC, qui se bat depuis près de deux mois pour tenter de faire annuler sa relégation en Ligue 2, suite à l’arrêt prématuré et définitif de la saison 2019/2020, le 30 avril dernier. En l’état, et même si les chances d’obtenir gain de cause semblent de plus en plus minces, Luka Elsner continue d’avoir « un espoir assez important«  de jouer la saison prochaine en Ligue 1.

Publicité


« En tant que sportif, l’équité est forcément un critère qu’il faut absolument considérer. Dans cette optique-là, j’ai bon espoir que nous puissions réussir dans notre combat. Il est légitime, assène l’entraîneur de l’ASC. Tout le monde serait dans la même démarche à notre place. Avec de l’honnêteté intellectuelle, on comprend la position d’Amiens. Notre combat est tout à fait légitime. » Un combat qui devrait connaître un nouvel épisode juridique dans les prochains jours.

Publicité


Source : AFP

A lire aussi :

Amiens SC : Prolongation et revalorisation en vue pour Régis Gurtner

Amiens SC : A la découverte d’Oswald Tanchot
Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire